De la cryptomonnaie contre des données biométriques d’yeux

Une start-up du nom de Worldcoin a lancé une nouvelle cryptomonnaie fonctionnant sous un mode d’authentification pour le moins insolite. La nouvelle société propose une part de sa crypto aux personnes qui confirment leur identité via un scan de leurs iris. Sam Altman, le PDG du groupe d’intelligence artificielle Open AI, a cofondé ladite entreprise avec Alex Blania

Capture de l’œil d’une femme en cours de numérisation

Grâce à son projet, Worldcoin a déclaré avoir déjà reçu 25 millions de dollars de financement. Parmi les financeurs figure le milliardaire Reid Hoffman, Andreessen Horowitz et Coinbase. D’après CoinDesk, ces financements feraient que la start-up vaudrait actuellement un milliard de dollars

Worldcoin a confirmé le lancement de son projet le jeudi 21 octobre. Cependant, bien avant cette annonce, des spécialistes dans la préservation de la vie privée ont déjà mis en garde contre le projet de Worldcoin

La biométrie résout-elle les problèmes de confidentialité ?

Worldcoin propose un appareil sphérique argenté à l’allure futuriste pour scanner le globe oculaire des intéressés. Durant le processus, l’utilisateur n’a qu’à scanner ses yeux. Puis, l’image sera cryptée en un code unique. Par la suite, les informations biométriques originales seront supprimées pour préserver la confidentialité de l’utilisateur. Enfin, il recevra gratuitement une part de la cryptomonnaie de Worldcoin. 

A priori, cette proposition de gagner de l’argent en scannant les yeux peut sembler louche. Cela dit, les fondateurs de l’entreprise ont rassuré le public en affirmant qu’il s’agit d’une manière d’étendre la portée des cryptomonnaies

De la solution de Worldcoin résulte un problème important 

Alex Blania a expliqué qu’ils ont choisi la biométrie pour la sécurité de la vie privée des utilisateurs. De cette manière, aucune autre information sensible ne quitte l’orbe, mis à part le code de l’iris. Dans un même temps, Worldcoin souhaite « déterminer si vous êtes réel et unique sans vous demander de fournir des informations personnelles comme votre nom, votre adresse électronique, votre adresse physique ou votre numéro de téléphone. »

Le piratage ou le vol des données biométriques constitue un réel problème d’après des experts de la protection de la vie privée. Après tout, les informations que collecte Worldcoin sont plus précieuses et confidentielles que celles qu’il a mentionnées précédemment. Contrairement à un numéro de téléphone, si les données biométriques des yeux sont compromises, les yeux ne peuvent pas être remplacés.