De la gravité artificielle pour la capsule spatiale de Blue Origin

D’ici une poignée d’années, la NASA prévoit d’envoyer une nouvelle fois des hommes sur le satellite naturel de notre planète, la Lune. De ce fait, il est crucial de s’assurer que les équipements qui feront partie du voyage soient parfaitement adaptés aux conditions lunaires, en particulier à sa gravité. Et pour ce faire, pouvoir réaliser des tests est capital.

Toutefois, jusqu’à présent, les technologies disponibles n’ont jamais permis de faire ces tests dans les règles de l’art. Fort heureusement, grâce à un récent partenariat entre la NASA et la firme de Jeff Bezos, Blue Origin, la donne est sur le point de changer.

Photo de Reimund Bertrams. Crédits Pixabay

En effet, grâce à une capsule spatiale de Blue Origin, la pesanteur imposée par la Lune pourra être reproduite durant deux longues minutes continues, par le biais d’un procédé révolutionnaire. Si tout se passe bien, cette capsule spatiale devra très prochainement être opérationnelle.

Reproduire la gravité de la Lune, comme si l’on y était

Jusqu’à présent, afin de simuler la pesanteur lunaire, la NASA a toujours utilisé des avions. Ces derniers, propulsés à une vitesse très élevée, prennent d’abord de la hauteur pour ensuite redescendre en piqué. Ce procédé ne permet toutefois que de reproduire la gravité sur la Lune durant quelques secondes. Ce qui ne sert pratiquement à rien.

Mais grâce à cette capsule spatiale, qui sera installée sur la fusée New Shepard de Blue Origin, la NASA pourra profiter d’une pesanteur semblable à celle qu’il y a sur la Lune durant un laps de temps largement supérieur. Pour ce faire, le système de contrôle de réaction de New Shepard fera tourner cette fameuse capsule à une vitesse spécifique.

Cela transformera cette dernière en une sorte de centrifugeuse, et la NASA pourra enfin tester correctement les équipements qu’elle prévoit de prochainement envoyer sur la Lune. En effectuant 11 rotations par minutes, cette capsule spatiale de Blue Origin permettra de reproduire la gravité de la Lune durant au moins 2 minutes.

Tout joue en faveur du lancement de la prochaine mission lunaire de la NASA

La NASA a officiellement déclaré qu’en 2024, elle enverra une équipe d’astronautes sur la Lune. Et alors que cette année se rapproche à grands pas, il est crucial de tester les technologies qui feront partie du voyage comme il le faut.

De ce fait, ce partenariat avec Blue Origin tombe à pic. Si tout se passe bien, selon un communiqué de presse, cette capsule spatiale de Blue Origin capable de reproduire de la gravité de manière artificielle devrait être opérationnelle d’ici la fin de l’année prochaine.