Death Stranding Director’s Cut perd une marque par rapport à l’original

Pourtant présenté comme un produit enrichi par rapport au matériau de base, Death Stranding Director’s Cut perd cependant une collaboration. Une boisson énergisante a ainsi été renommée pour une marque générique.

Pour commencer, Death Stranding Director’s Cut est un jeu mal nommé, et c’est son concepteur Hideo Kojima qui l’avait avoué à demi-mot il y a quelques semaines.

Mais si cette nouvelle édition de Death Stranding se présentait davantage comme une version enrichie du jeu initialement paru, on ne s’attendait pas forcément à ce qu’elle perde de ses composantes en cours de route.

A lire aussi : Un “deuxième Death Stranding” serait en négociations d’après Norman Reedus

Sam Bridges ne boira plus de Monster dans Death Stranding Director’s Cut

Disons-le tout de suite, le changement apporté à Death Stranding Director’s Cut dont nous allons parler plus bas ne devrait pas sensiblement impacter l’aventure.

VG247 rapporte donc que dans le titre original, aux expositions publicitaires certaines, les boissons énergisantes Monster se distinguaient du reste par leur faculté à augmenter l’endurance de Sam Bridges. Et dans un jeu où l’exploration et le voyage constituent l’essentiel de l’expérience, avec qui plus est des contraintes de bagages, ces breuvages n’ont rien de négligeable.

Il se trouve que les boissons Monster n’apparaissent plus dans la Director’s Cut, mais ce n’est que sur l’étiquette que l’on pourra faire ce constat. Les boissons énergisantes en question existent en effet toujours, mais elles sont désormais désignée sous la marque générique et fictive “Bridg<-s <-N<-rgy” (Bridges Energy).

Le partenariat avec Monster a-t-il été rompu après que les développeurs ont trouvé l’idée de ce nouveau nom fantastique, ou bien le contrat signé à l’origine ne voyait-il pas plus loin que les versions PS4 et PC ?

Enfin, est-ce à dire que la version simple de Death Stranding prendra de la valeur rien que pour ce détail, le temps, les spéculateurs et leurs victimes le diront.

Pour rappel, Death Stranding Director’s Cut doit paraître le vendredi 24 septembre et en exclusivité sur PlayStation 5. Cette version propose de nouveaux contenus incluant un prolongement du scénario de base ainsi que des ennemis, armes, lieux et véhicules inédits. Le sacro-saint 60 images par seconde (IPS) et une résolution en 4K font également partie du menu des réjouissances.