Décathlon : des vidéos prises dans les cabines d’essayage ont été diffusées sur des sites pornos

Décathlon se trouve dans une situation assez compliquée. Un homme a en effet diffusé sur des forums et des sites pornos des vidéos de clientes en train de se changer dans les cabines d’essayage d’un magasin de l’enseigne. Des vidéos tournées à leur insu, bien évidemment. L’enquête est en cours mais le magasin concerné serait situé en Normandie.

D’après les informations dont on dispose, l’homme en question opèrerait depuis un an et il aurait diffusé des dizaines de vidéos sur différents sites pornographiques et même sur quelques forums et plateformes sociales.

Décathlon

Un homme a filmé les clientes d’un Décathlon à leur insu, alors qu’elles étaient en train de se changer.

BuzzFeed France a mené une véritable investigation et le site a trouvé de nombreuses séquences en ligne.

De Décathlon aux sites pornos

Particulièrement explicites, ces dernières laisseraient apparaître dans certains cas la poitrine de ces clientes et même leur sexe. En outre, plusieurs d’entre elles mettraient en scène des adolescentes.

Il semblerait en outre que l’homme en question ait utilisé à chaque fois son téléphone portable pour commettre ses méfaits, un téléphone pointé par le dessous de la cabine.

Fait intéressant, Décathlon n’a pas entendu parler de ses vidéos avant dimanche dernier. En fouinant sur les forums de JeuxVideo.com, un internaute serait en effet tombé sur une de ces vidéos et il aurait alors immédiatement contacté la marque sur Twitter pour lui faire remonter l’information.

Comme souvent, l’affaire a très vite pris de l’ampleur et Décathlon a donc ouvert une enquête dans la foulée pour tenter d’identifier le magasin incriminé, un magasin qui serait donc situé en Normandie.

L’enseigne a bien évidemment porté plainte contre X et le parquet de Rouen a ouvert une enquête pour retrouver l’auteur des faits. C’est en tout l’information relayée par l’AFP. Décathlon, de son côté, va prendre des mesures pour éviter que le problème ne se reproduise.

Le coupable sur le point d’être identifié

Quoi qu’il en soit, l’auteur de ces vidéos risque gros.

Il est en effet interdit de diffuser l’image d’une personne se trouvant dans un lieu privé sans son consentement, et encore moins lorsque l’image en question porte atteinte à son intégrité et à son intimité. Le code pénal est d’ailleurs très clair à ce sujet et le coupable risque par conséquent un an de prison et 45 000 € d’amendes.

Et ça, bien sûr, c’est sans compter sur d’éventuels dommages et intérêt.

En attendant, l’homme serait sur le point d’être identifié. D’après BuzzFeed, il travaillerait comme agent de maintenance rattaché à l’Education Nationale.

Mots-clés decathlon