Découverte de la cité d’or perdue en Egypte

Plusieurs découvertes faites récemment pourraient changer l’appréhension du monde quant à certaines connaissances qu’il pensait avoir acquises. Une cité égyptienne dite perdue a été découverte cette année par une équipe de chercheurs. Elle a été qualifiée par le professeur d’art et d’archéologie égyptiens à l’Université Johns Hopkins, Betsy Bryan, de « découverte archéologique la plus importante depuis la tombe de Toutankhamon en 1922 ».

Découverte d'une cité perdue en Égypte

Sci.news.com

La cité perdue est située sur la rive ouest du Nil près de Louxor (sud), des lieux déjà riches en vestiges de l’Égypte pharaonique comme la Vallée des Rois ou le Temple de la reine Hatchepsout. Il y a été découvert l’une des plus anciennes momies égyptiennes d’un noble de haut rang qui remonterait à l’époque de l’Ancien Empire.

La ville est connue sous le nom d’Aton. Âgée de 3 000 ans environ a été retrouvée sous le sable. Elle y aurait été ensevelie durant des millénaires. La trouvaille remet en cause les connaissances ayant été établies sur l’histoire égyptienne.

À la recherche de la cité d’or perdue

L’équipe archéologique supervisée par le Dr Zahi Hawass a commencé les fouilles entre les temples de Ramsès III et d’Amenhotep III près de Louxor, à environ 500 km au sud du Caire. Ils sont tombés sur la ville en recherchant des vestiges du temple funéraire de Toutankhamon. Les archéologues ont souligné que la ville date du règne d’Amenhotep III et a continué à être utilisée par Toutankhamon et Ay.

Des murs jusqu’à trois mètres de haut ont été retrouvés intacts, ainsi que des pièces remplies d’outils de la vie quotidienne, délaissées par les anciens résidents comme si c’était hier. De nombreux quartiers ont été mis au jour, ainsi qu’une boulangerie contenant des fours et de poteries de stockage. Ces artefacts laissent croire que le site comptait autrefois un nombre important d’ouvriers. Un cimetière entier a aussi été retrouvé, à côté de tombes en pierre semblables à celui trouvé dans la Vallée des Rois.

Une inscription trouvée sur le site remonte à 1337 avant notre ère, ce qui confirme qu’il était actif sous le règne du fils d’Amenhotep III, Akhenaton (présumé père de Toutankhamon).

L’histoire de l’Égypte pharaonique devrait-elle être réécrite ?

Après toutes ces découvertes qui, pour la plupart, remettent en cause les connaissances antérieures, certains experts pensent que l’histoire pourrait et serait probablement reprise pour une mise à jour.

Cité perdue en Egypte

« S’il s’agit bien d’une momie de l’Ancien Empire, tous les livres sur la momification et l’histoire de l’Ancien Empire devront être révisés. »

D’après le professeur Salima Ikram, responsable de l’égyptologie à l’Université américaine du Caire, a déclaré le mois dernier