Hitomi a fait une passionnante découverte avant de mourir

Hitomi nous a quitté. Définitivement. Toutefois, avant de rendre les armes, le satellite japonais nous a transmis des informations au sujet d’une zone connue comme le double amas de Persée. Des informations qui nous donnent un autre regard sur les trous noirs.. Elles ont évidemment fait le tour du monde et cela peut aisément se comprendre compte tenu des circonstances dans lesquelles elles ont été découvertes.

Hitomi n’était pas un satellite comme les autres. En réalité, il s’agissait d’un télescope spatial fonctionnant à rayons X, un télescope imaginé, dessiné, conçu et produit par la JAXA et donc par l’agence spatiale japonaise.

Hitomi Jaxa

Hitomi n’a pas fonctionné longtemps mais il nous a tout de même transmis quelques informations intéressantes.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le Japon n’a pas travaillé seul sur ce projet et l’appareil a ainsi été produit en partenariat avec plusieurs partenaires internationaux.

Hitomi était censé nous en apprendre plus sur l’univers

Il avait plusieurs objectifs et il devait notamment observer les amas de galaxies afin de mieux comprendre leur nature et leurs origines. En marge, il était aussi censé étudier les conditions extrêmes de l’univers et tous les phénomènes non thermiques. Comme si cela ne suffisait pas, Hitomi avait en plus pour mission de récupérer des données sur la matière noire et l’énergie sombre.

Mais voilà, rien ne s’est passé comme prévu.

Le télescope a décollé de la terre ferme le 17 février 2016 à partir du centre spatial de Tanegashima. Cette étape s’est réalisée sans encombre mais il n’en a pas été de même pour les suivantes. Après avoir atteint sa destination, Hitomi a été déployé dans l’espace et la JAXA a commencé à effectuer plusieurs opérations afin de tester son bon fonctionnement.

Des opérations visant notamment son banc optique ou encore son système de contrôle d’attitude. Il s’est alors produit un incident. La situation s’est rapidement dégradée et l’agence spatiale japonaise a fini par perdre le contrôle de l’appareil. Personne ne sait ce qui s’est réellement produit mais plusieurs débris ont été repérés à proximité du télescope.

Une explosion ou une collision ?

Une chose est sûre en tout cas : le système de stabilisation de l’appareil a été fortement endommagé. Hitomi a donc commencé à tournoyer sur lui-même. La JAXA a tenté plusieurs opérations pour en récupérer le contrôle, sans succès. Le 28 avril, l’agence a donc officialisé la perte de son télescope.

Toutefois, avant de rendre l’âme, le télescope est parvenu à réaliser quelques mesures et il a notamment fixé ses capteurs vers une zone particulière, désignée par les astronomes comme le double amas de Persée.

En observant attentivement les informations transmises par l’appareil, les équipes au sol se sont rendues compte que cette zone abritait peu d’étoiles. Surprenant, d’autant que cette zone est très riche en gaz. Les astronomes ont donc poussé plus loin leurs investigations et ils se sont rendus compte qu’un trou noir supermassif se trouvait entre les deux amas.

Ils en ont donc déduit que les trous noirs pouvaient limiter le processus de formation stellaire.

C’est réellement fascinant mais il faudra malheureusement attendre encore quelques années avant d’en apprendre plus sur cette singularité. L’ESA va en effet placer en orbite un télescope spatial pourvu de détecteurs sensibles aux rayons X mais le lancement n’est pas prévu avant 2028.

Mots-clés astronomieespace