DeepNude : le développeur jette l’éponge parce que “le monde n’est pas prêt pour ça”

DeepNude n’est plus. Le développeur à l’origine de l’application a en effet pris la décision d’en rester là. L’outil est hors ligne et il n’est donc plus possible de recourir à ses services. D’après son créateur, le monde n’était finalement pas prêt pour ça.

Le deepfake n’est pas une tendance nouvelle. Les premiers montages remontent à la fin de l’année 2017.

Les 3 Sex

Toutefois, depuis, le phénomène s’est considérablement démocratisé, notamment grâce à la mise en ligne d’outils dédiés.

DeepNude, c’est (presque) fini

DeepNude en faisait partie. Révélée en début de semaine, l’application proposait en effet à ses utilisateurs de déshabiller n’importe quelle personne  à l’aide d’une simple photo et sans la moindre connaissance technique.

Très accessible, l’outil était ainsi proposé sur Windows et sur Linux par le biais de son site. Après l’avoir téléchargé, il suffisait de décompresser son archive et de lancer son exécutable pour lancer l’assistant et rapatrier en local la base de données d’images utilisées par ses algorithmes.

Une base de données atteignant tout de même les 2,1 Go.

Ensuite, l’utilisateur n’avait plus qu’à charger l’image de son choix et appuyer sur un simple bouton pour que la magie opère et pour que les algorithmes déshabillent automatiquement la personne présente sur le cliché.

Loin d’être une simple expérience, DeepNude avait aussi une forte valeur mercantile puisque les images générées par la version gratuite étaient totalement inexploitables. Il fallait en effet acheter une licence pour pouvoir débrider le logiciel. Une licence proposée pour la modique somme de 50 $.

Le site est fermé, mais cela ne change pas grand-chose

Sans surprise, le créateur de DeepNude a rapidement dû faire face à de virulentes critiques. Beaucoup lui ont ainsi reproché de ne pas avoir suffisamment mesuré l’impact d’un tel outil. D’autres ont même qualifié l’application d’un acte de haine à l’encontre des femmes.

Finalement, le développeur à l’origine du programme a préféré suspendre l’expérience et fermer son site. Cela ne veut cependant pas dire que l’outil n’est plus fonctionnel. En réalité, toutes les personnes qui l’ont téléchargé peuvent continuer à l’utiliser… et à le partager.

Dans son ultime message, le créateur de DeepNude explique également que son application n’est pas nouvelle. Elle existe en réalité depuis plusieurs mois, mais elle était passée sous les radars jusque là. Du moins jusqu’à l’article publié par nos confrères de Motherboard.

Il tente également de calmer la situation en rappelant que les images générées par le biais de sa solution comportaient tout un watermark explicite et ne pouvaient donc pas être utilisées pour causer du tort aux individus apparaissant sur les images.

Des explications qui n’ont pas vraiment convaincu les internautes.

Mots-clés deepfakedeepnude