Des députés finlandais victime d’une cyberattaque

Les comptes e-mail de certains députés de la Finlande ont été piratés. Dans un communiqué publié le 28 décembre 2020, le Parlement finlandais affirme que l’attaque a eu lieu en automne dernier et n’a été détectée que ce mois-ci. A la demande du Parlement, la police criminelle centrale a ouvert une enquête sur l’incident.

Cette situation est sans précédent et est prise très au sérieux. Le commissaire en charge de l’enquête, Tero Muurman, n’a d’ailleurs pas caché sa préoccupation vis-à-vis de cette attaque. Selon lui, “ce cas est exceptionnel en Finlande, grave en raison de la qualité de la cible et malheureux pour les victimes“.

Une femme tapant sur un clavier

Photo de Kaitlyn Baker – Unsplash

L’équipe de Muurman travaille en étroite collaboration avec le Parlement et la sécurité intérieure finlandaise afin d’élucider cette affaire. Les autorités finlandaises reçoivent également l’aide d’experts internationaux.

Espionnage et données volées ?

Le Parlement finlandais n’a donné que très peu d’informations sur l’attaque. Les seuls renseignements divulgués concernent notamment la période de l’intrusion et les autorités chargées de l’enquête.

Le nombre exact des victimes n’a donc pas été communiqué. La divulgation de cette information pourrait selon Muurman « compromettre l’enquête préliminaire en cours » dans la mesure où les auteurs de l’attaque se tiennent probablement informés de l’état d’avancement des investigations. Il a par contre été affirmé que l’espionnage présumé n’a pas compromis le système informatique du Parlement.

Pour l’heure, difficile de savoir si les cybercriminels ne faisaient qu’espionner ou s’ils volaient aussi des données. Muurman a en effet parlé d’un vol d’information présumé dans sa déclaration. «L’acte n’est pas accidentel. À ce stade, il est possible que des acteurs inconnus aient pu obtenir des informations par le biais du piratage, soit au profit d’un État étranger, soit pour nuire à la Finlande », a-t-il dit.

Une attaque similaire à celle perpétrée contre le Parlement norvégien

Cette cyberattaque subie par le Parlement finlandais rappelle ce qui s’est passé en Norvège il y a quelques mois. Pour rappel, des hackers ont eu accès aux courriels de certains parlementaires norvégiens. Les cybercriminels ont volé les données personnelles des élus.

Les enquêtes menées par les services secrets de la police norvégienne (PST) sur cette affaire ont permis de conclure que l’attaque a été perpétrée par APT28, un groupe de hackers ayant des liens étroits avec le service de renseignements militaire russe.

Mots-clés Finlande