Des archéologues ont découvert le tout premier temple connu de Xipe Totec, le dieu écorché

Le Mexique est considéré comme une destination archéologique de premier plan depuis longtemps et encore une fois, c’est prouvé.

Récemment, c’est le tout premier temple connu du dieu écorché Xipe Totec qui a été découvert dans les sous-sols de Puebla. Il s’agit d’une découverte étonnante dont les origines sont confirmées par les précédentes découvertes sur d’autres sites archéologiques.

Cette découverte permet de mieux comprendre la culture aztèque. Mieux encore, avec cette trouvaille, il est possible de dater certaines choses et certains évènements qui se sont déroulés à cette époque.

De plus, grâce à cette récente découverte, les spécialistes ont aussi pu peaufiner l’histoire de cette divinité assez singulière.

C’est l’Institut National d’anthropologie et d’histoire du Mexique, également connu sous l’appellation INAH, qui a fait cette découverte.

Quelques précisions sur le dieu écorché Xipe Totec

« Notre Seigneur l’écorché, » telle est la signification du nom Xipe Totec et c’est l’un des dieux les plus importants durant l’époque aztèque. Il s’agit d’un dieu du renouveau agricole auquel on offrait des sacrifices humains. Selon la légende et les écrits aztèques, cette divinité a retiré sa peau pour que l’humanité soit nourrie. 20 jours après son acte, le dieu renaissait des restes en décomposition de sa propre peau.

Plus tard, les prêtes de l’époque sacrifiaient les esclaves humains au dieu Xipe Totec au cours du rituel annuel du printemps Tlacaxipehualiztli.

Ils portaient alors les peaux de ceux qu’ils sacrifiaient pour honorer leur dieu écorché. Ces récits aztèques viennent d’être confirmés par le temple récemment découvert.

À propos des recherches qui ont mené à ce temple ancien

C’est une équipe archéologique dirigée par Noemi Castillo Tejero qui a fouillé le sous-sol d’une pyramide dans un complexe de temples dans l’État de Puebla. Le groupe a découvert des autels sacrificiels, une petite statue en céramique de Xipe Totec ainsi que deux énormes crânes sculptés censés représenter le visage écorché de ladite divinité.

Selon les études, le temple récemment a été utilisé entre 1 000 et 1 260 de notre ère. Cela signifie que l’édifice a été construit bien avant l’essor de la culture aztèque. La paire de crânes retrouvés a 70 cm de hauteur pèse chacune 200 kg.

Mots-clés archéologie