Des archéologues ont découvert une nouvelle pyramide

Des archéologues ont récemment fait la découverte des vestiges d’une nouvelle pyramide en Égypte. Les restes du monument, qui sont encore en bon état, se situent dans le site archéologique de Danchour, à environ trente kilomètres du Caire. Elle aurait été construite par la troisième dynastie. Il s’agit d’une dynastie méconnue de l’histoire de l’Égypte. Cette découverte pourrait alors permettre d’en savoir plus.

D’après l’estimation des chercheurs, la construction de cette pyramide aurait eu lieu il y a 3700 ans. Cette époque correspondrait à celle de la troisième dynastie, soit entre 1802 et 640 avant Jésus-Christ.

Pyramide Egypte

Une nouvelle pyramide a été découverte en Égypte.

Alain Zivie, égyptologue au CNRS et chef de la mission archéologique Bubasteion, a profité d’une entrevue menée par FranceInfo pour revenir sur cette découverte importante.

Une nouvelle pyramide a été découverte à Danchour

Pour lui, cette découverte est très intéressante et prometteuse du fait du manque d’information sur la troisième dynastie.

L’égyptologue a ainsi commencé par expliquer qu’il ne faut pas écarter la possibilité de découvrir d’autres pyramides en Égypte. Néanmoins, il a souligné l’intérêt de la distinction entre les différents types de pyramides. Il a notamment cité les pyramides funéraires qui sont des annexes de tombeau de certains rois. Il a noté que dans le cas de cette découverte, il s’agit des restes d’une pyramide royale.

Ce type de pyramide se distingue, selon le spécialiste, par la présence de parties creusées et emménagées dans la roche.

Elles sont ensuite recouvertes de pierres afin d’obtenir la forme caractéristique de ces monuments égyptiens.

Une construction datant de la troisième dynastie

Alain Zivie a également énuméré quelques critères permettant de reconnaître une pyramide. Celle-ci serait principalement reconnaissable par les plans des premiers aménagements.

Ces derniers se caractérisent par une sorte de corridor et par une descente jusqu’à une pièce. Le chercheur a confirmé que les traits de ces plans correspondent à ceux de la troisième dynastie.

Le scientifique a également évoqué la présence de plusieurs inscriptions situées dans le monument, en guise d’ornement. Ces dernières seraient dédiées à un roi précis. Les études à venir devraient nous aider à déterminer son identité et à retracer ainsi l’histoire du monument et de son occupant.

Crédits Image : Ministère des Antiquités Egyptiennes.