Des astronautes vont passer un mois dans le désert pour simuler la vie martienne

De plus en plus de monde s’intéresse à la planète Mars. De nombreuses initiatives publiques et privées préparent déjà leur mission sur la planète rouge. Des personnalités comme Barack Obama et l’entrepreneur Elon Musk prédisent même que l’homme posera le pied sur Mars d’ici quelques décennies.

Avant d’en arriver là, les scientifiques multiplient les expériences pour préparer au mieux les missions sur cette planète. Aujourd’hui, plus de 200 scientifiques issus de 25 pays se sont installés dans le désert de Dhofar à Oman, un État du Moyen-Orient situé entre le Yémen et les Émirats arabes unis.

Mars

Ce désert offre des conditions similaires à celles offertes par la planète rouge. Les scientifiques pourront donc y tester leurs matériels en prévision d’une mission humaine sur Mars.

Des caractéristiques semblables

Le désert de Dohfar est l’endroit idéal pour les scientifiques qui veulent tester leurs nouveaux appareils en vue de se préparer pour un voyage sur Mars. D’après les chercheurs, cet endroit présente des caractéristiques semblables à celles de la planète rouge. D’après Kartik Kumar, un des scientifiques qui participe à la mission, la ressemblance entre le désert d’Oman et Mars est telle qu’on détecte difficilement les différences.

Toujours selon Kartik Kumar, les similarités concernent « les types de géomorphologie, les structures, les dômes de sel, les lits de rivières et les oueds. » Cette vaste étendue brune ne possède que très peu, voire aucune forme de vie humaine. La faune et la flore ont du mal à survivre dans les conditions offertes par ce désert où le mercure peut dépasser le 50°C.

Quatre semaines de mission

La base martienne des scientifiques se trouve à l’est des dunes du désert d’Oman. Ce refuge est une base gonflable de 2,4 tonnes entourée de conteneurs transformés en dortoir et en laboratoire.

Les 200 scientifiques resteront dans cette base durant quatre semaines. Ces derniers ont reçu l’autorisation du gouvernement omanais pour effectuer cette simulation martienne d’Austrian Space Forum.

Parmi les appareils qui seront testés sur place, on peut citer un rover robotisé ultrarapide et une nouvelle combinaison spatiale baptisée Aouda. On en saura davantage à l’issue de la mission.

Mots-clés mars