Des astronomes obligés de remonter le temps pour résoudre un mystère d’Einstein

Des astronomes ont fouillé d’anciennes archives pour résoudre un vieux mystère cosmique. L’énigme en question est celle de l’anneau d’Einstein, ou l’anneau de lumière. Ce phénomène provient de la déformation d’une source lumineuse qui passe à travers une lentille gravitationnelle.

C’est une attraction formée par un objet céleste extrêmement massif, comme une galaxie ou un trou noir, entre le quasar et la Terre.

univers

Crédits photo PIXABAY

Le groupe de chercheurs a observé un anneau d’Einstein aperçu pour la première fois en 1987, à l’aide des radiotélescopes VLA au Nouveau-Mexique. À cette époque, personne ne connaissait ni la distance où il se trouvait ni son décalage vers le rouge. À vrai dire, les objets qui s’éloignent paraissent rouges quand la lumière est étirée.

L’équipe a donc remué les anciennes mémoires de l’observatoire Keck à Hawaï et de l’observatoire à rayons X Chandra de la NASA. Elle a découvert un remarquable quasar, une galaxie active qui émet de grandes quantités de lumière.

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

Pour mesurer l’histoire de l’expansion de l’univers

Daniel Stern, un chercheur principal au JPL de la NASA à Pasadena, en Californie, et Dominic Walton, de l’Institut d’astronomie de l’Université de Cambridge au Royaume-Uni, sont les premiers à avoir calculé la distance de cet objet. Ils ont établi que l’anneau se trouve à dix milliards d’années-lumière de la Terre.

« Le mur de Berlin était encore debout lorsque cet anneau d’Einstein a été découvert. Toutes les données présentées dans notre document datent du dernier millénaire. Le fait de connaître la distance est important, tout comme l’utilisation de la lentille pour mesurer l’histoire de l’expansion de l’univers et celle de la sonde pour la matière noire », a déclaré M. Stern.

À lire aussi : L’histoire méconnue d’Edouard Einstein

Un mirage gravitationnel

Une image radio du fameux MG 1131+0456 a été prise avec le Very Large Array. Cet objet a marqué l’histoire dans les années 1980, car c’est le seul anneau d’Einstein connu jusqu’à ce jour. Il a été nommé en l’honneur d’Albert Einstein du fait que la théorie de la relativité générale de l’éminent scientifique a permis de connaître l’existence des lentilles gravitationnelles.

L’anneau d’Einstein est, en quelque sorte, un mirage gravitationnel. Pour le voir, il faut que l’observateur, la lentille ainsi que la source soient parfaitement alignés. En plus, le matériel doit se trouver près du point où se forme l’image de l’objet.

Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue The Astrophysical Journal Letters.

À lire aussi : Une lettre d’Einstein a été vendue 83 000 €

Mots-clés physique