Des astronomes ont découvert 83 trous noirs dans l’Univers proche

À l’échelle de l’âge de l’Univers qui se compte en milliards d’années, les quelques siècles que nous avons passé à observer le ciel et les objets célestes, avec les avancées scientifiques, notamment en matière d’astrophysique, ne permettent que de construire des modèles pour expliquer ce que nous observons.

Et ces modèles risquent bien d’être bouleversés en raison de découvertes majeures qu’on fait les scientifiques à propos de la présence de la signature spectrale de 83 quasars dans l’univers proche. Ce n’est pas tant leur présence qui travaille la communauté scientifique, mais l’âge précoce de leur formation.

Des astronomes ont découvert 83 trous noirs dans l'Univers proche

Crédits pixabay.com

Les quasars sont des objets célestes alimentés par un trou noir super massif en leur centre. En aspirant de la matière, les trous noirs expulsent de l’énergie sous forme de lumière, ce qui confère aux quasars cette intense lumière visible à des milliards d’années-lumière.

Et normalement, ce processus prend beaucoup de temps!

Des trous noirs apparus il y a déjà très longtemps

L’importance de la récente découverte de ces 83 quasars, et donc des trous noirs qui les alimentent, pour les chercheurs réside dans leurs âges avancés. En effet, ils sont déjà très vieux, et leur genèse remonte au premier milliard d’années après le Big Bang, ce qui est très précoce.

Les modèles cosmologiques actuels établissent en effet que les trous noirs se forment après l’effondrement sur elle-même d’une étoile super massive. Mais la formation d’une étoile super massive nécessite beaucoup de temps, de l’ordre de quelques milliards d’années, et une quantité de matière très importante.

Ce qui intrigue les scientifiques, car ils ne comprennent pas comment ces trous noirs ont-ils pu se former aussi tôt en si grand nombre ?

Un défi pour les modèles cosmologiques actuels

On sait que les quasars existaient déjà à des périodes précoces de l’histoire de l’univers, un des plus vieux repérés est né il y a environ 690 millions d’années après le Big Bang. Mais les scientifiques ont pensé qu’un cas de ce genre est rare.

La découverte de cette population de quasars relance ainsi le débat au niveau de la communauté des cosmologues si les modèles actuels tiennent bien la route et découvrir la raison pour laquelle de tels objets si denses et si massifs ont bien pu se former si tôt après le Big Bang.