Des astronomes ont découvert les preuves de l’existence d’une planète 13 fois plus massive que Jupiter

Décidément, l’univers ne finira jamais de nous surprendre. Des scientifiques brésiliens ont récemment découvert une exoplanète géante assez singulière : cette dernière présente en effet la particularité d’avoir une masse treize fois plus importante que celle de Jupiter !

Cette fameuse planète est d’autant plus étonnante, car les chercheurs ont également découvert qu’elle serait à l’origine d’étranges occurrences orbitales au sein d’un système binaire baptisé « KIC 10544976 ». Ce dernier se trouve à plusieurs milliers d’années-lumière de notre planète, plus précisément dans la constellation nommée Cygnus ou « Le Cygne ».

Les astronomes ont utilisé plusieurs télescopes au sol, ainsi que le télescope spatial Kepler pour observer et étudier cette fameuse occurrence et découvrir la densité de l’exoplanète.

Un système binaire à moitié mort

Le système binaire découvert par les astronomes brésiliens présente la particularité d’être à moitié mort. Comme son nom ne l’indique pas forcément, KIC 10544976 est composé de deux étoiles… mais pas n’importe lesquelles, car il se trouve que ces dernières sont vraiment très vieilles.

L’une des fameuses étoiles se trouve d’ailleurs être une naine blanche qui a épuisé toute son énergie nucléaire. Et c’est donc dans ce système que se trouve la fameuse exoplanète qui est treize fois plus massive que Jupiter.

En tant que tel, le système binaire KIC 10544976 peut ainsi se vanter d’abriter des corps célestes parmi les plus vieux que nos scientifiques ont pu observer jusqu’à maintenant.

Une exoplanète très massive

Pour le moment les chercheurs brésiliens n’ont pas encore trouvé d’explications quant à la densité extraordinaire de l’exoplanète qu’ils ont décidé de surnommer « Super Jupiter ». Ils avancent cependant que l’âge de la planète y est pour quelque chose. Les chercheurs estiment d’ailleurs que Super Jupiter pourrait être une planète de première ou de deuxième génération.

Sinon, rien ne permet de dire si l’exoplanète est susceptible d’abriter la vie. Les astronomes n’ont également aucune idée de ses caractéristiques topographiques par manque d’informations.

Heureusement, la prochaine mise en place de télescopes au sol équipé de miroirs énormes et donc plus performants devrait permettre une observation plus poussée de KIC 10544976  et ses deux planètes. Les chercheurs placent notamment de grands espoirs sur le télescope géant Magellan dont le lancement est prévu en Chili en 2024.