Des astronomes ont découvert un étrange rayon reliant deux étoiles

Il se passe de drôles de choses dans le système stellaire AR Scorpii. En l’observant, des astronomes amateurs ont en effet découvert un étrange rayon lumineux reliant les deux étoiles du système à intervalles réguliers. Surpris par la découverte, plusieurs chercheurs travaillant pour l’Université de Warwick ont pris le relai afin d’étudier le phénomène. Ils viennent de rendre leurs premières conclusions.

Tout a commencé l’année dernière, en mai 2015. Des astronomes amateurs étaient en train d’observer la Constellation du Scorpion lorsqu’ils ont été témoins d’un étrange phénomène en provenance d’un système stellaire des environs.

AR Scorpii

Une vue d’artiste représentant le phénomène qui se produit du côté d’AR Scorpii.

Ils ont en effet vu un rayon lumineux scintillant du côté de AR Scorpii.

AR Scorpii, un système stellaire pas comme les autres

Après avoir mené plusieurs observations complémentaires, ils en ont discuté autour d’eux et l’information a fini par remonter aux oreilles des chercheurs de l’Université de Warwick. Ces derniers ont donc monté une équipe afin de l’étudier.

En s’appuyant sur plusieurs télescopes situés sur la terre ferme et dans l’espace, ils ont fini par se rendre compte que le système AR Scorpii se composait en réalité de deux étoiles différentes : une naine blanche et une naine rouge.

La première fait une taille comparable à celle de la Terre mais elle est dotée d’une masse 200 000 fois plus élevée et d’une rotation rapide. La seconde est un peu plus impressionnante et sa masse avoisine ainsi le tiers de la masse de notre propre étoile, et donc du Soleil.

Ces deux étoiles tournent l’une autour de l’autre, avec une périodicité de 3,6 heures. Le rayon, ou plutôt la pulsation, se produit pour sa part toutes les 2 minutes environ et il est provoqué par la naine blanche.

Le rayonnement est provoqué par la naine blanche

Cette dernière émet en effet un rayonnement qui vient frapper la surface de la naine rouge, provoquant du même coup des pulsations lumineuses visibles depuis nos instruments.

Pour le moment, les chercheurs ne sont pas parvenus à expliquer la nature exacte du rayonnement en provenance de la naine blanche mais ils pensent qu’il est provoqué par une accélération des électrons présents sur les lignes de champ magnétiques du corps.

Il faut tout de même savoir que AR Scorpii a été observé pour la première fois dans les années 70. Les astronomes avaient repéré ces fameuses pulsations à l’époque mais ils pensaient qu’elles provenait d’une étoile variable. Il aura donc fallu attendre l’année dernière pour que ce fameux système ne fasse de nouveau parler de lui.