Des astronomes ont tenté d’imaginer ce qui se passera quand le Soleil viendra à mourir

Le soleil est une étoile, plus grosse que certaines, mais aussi plus petite que d’autres. Comme toutes les étoiles, le jour arrivera où il devra s’en aller. Depuis de nombreuses années, les scientifiques ont tenté de prédire ce qui se passera quand le soleil disparaitra. Les chercheurs n’ont toutefois suggéré que de simples hypothèses. Dernièrement, une équipe de l’Université de Manchester a annoncé qu’elle a enfin réussi à répondre à cette épineuse question..

L’équipe a abouti à cette percée en recourant à un équipement spécifique et à des techniques révolutionnaires. Les chercheurs pensent que la mort du soleil aura lieu dans environ dix milliards d’années. Lorsque sa quantité d’énergie sera totalement épuisée, l’étoile explosera. Ses satellites, y compris la Terre, ne survivront certainement pas à cette explosion.

Sauver Terre

Suite à l’explosion, il ne restera plus qu’un anneau lumineux de gaz interstellaire et de poussière, connu sous l’appellation de « nébuleuse planétaire ».

Un superordinateur et une technique révolutionnaire

L’équipe de l’Université de Manchester, voulant anticiper le cycle de vie des étoiles, a conçu un modèle de données. Ces dernières ont été traitées par un superordinateur. Les scientifiques ont alors réussi à simuler l’éjection de la nébuleuse planétaire et de ce qui s’ensuit.

« Quand une étoile meurt, elle éjecte une masse de gaz et de poussière – connue sous le nom d’enveloppe – dans l’espace », a prédit le professeur Albert Zijslra, l’un des auteurs de l’étude. « L’enveloppe peut atteindre la moitié de la masse de l’étoile. Cela révèle le noyau de l’étoile, qui à ce stade de la vie de l’étoile est à court de carburant, elle va finalement s’éteindre et mourir », a-t-il expliqué.

La nébuleuse restera visible pendant dix millions d’années

Le chercheur a noté que tant que le noyau chaud perdurera, il fera briller l’enveloppe éjectée et la rendra encore visible. « Certaines sont si brillantes qu’elles peuvent être vues à partir de distances extrêmement longues mesurant des dizaines de millions d’années-lumière, où l’étoile elle-même aurait été beaucoup trop faible être vue, » a-t-il souligné.

Ce phénomène durera pendant une dizaine de millions d’années, « une brève période en astronomie ».

Les chercheurs estiment que le jour où le soleil mourra, l’espèce humaine sera déjà rayée de la surface de la Terre.

Mots-clés astronomieespace