Des Australiens verbalisés après avoir partagé des photos de leurs vacances sur Facebook

À l’heure actuelle, l’Australie est soumise à des règles strictes en rapport avec le confinement d’urgence. La sortie du domicile ne peut être justifiée que par des motifs essentiels, comme trouver de la nourriture, faire des exercices physiques, etc. Le non-respect de cette directive constitue une infraction passible d’amende. Dernièrement, un couple australien a été condamné à payer 3 304 dollars australiens, soit environ 1908 euros, après avoir été signalé comme étant en vacances.

Jazz Mott et son mari Garry ont eu un choc lorsque les policiers sont venus leur infliger la sanction pour « sortie non essentielle en période de confinement ». Le fait est qu’il s’agit d’une grossière erreur.

Facepalm

Crédits Pixabay

Certes, les photos ont été publiées sur Facebook il y a quelques jours, mais l’excursion a eu lieu en juin dernier, à deux heures de route de leur domicile.

L’année dernière, le couple qui vit dans l’État de Victoria, en Australie, a pris la voiture pour visiter la station touristique Lakes Entrance. La personne qui a signalé les photos à  la police n’a pas été clairement identifiée.

La police compte réparer son erreur

Jazz et Garry ont dû payer 1 652 dollars australiens, soit environ 954 euros, chacun. « J’étais vraiment stupéfaite quand elle m’a remis l’amende », a confié Jazz au Daily Mail Australia. On lui aurait dit de ne plus poster de photos jusqu’à la fin du confinement.

Après avoir examiné le dossier, la police de l’État de Victoria a reconnu qu’il s’agit d’une erreur. Un porte-parole de la force de l’ordre, relayé par 7NEWS, a déclaré que l’avis d’infraction sera retiré.

Il a noté que la police ne surveille pas les médias sociaux. Toutefois, elle réagit aux violations signalées par le public.

« Il arrive que des erreurs soient commises, mais c’est pourquoi il existe un processus de révision pour s’assurer que de tels cas sont identifiés et rectifiés », a-t-il affirmé.

Un Australien a écopé d’un mois de prison ferme pour être sorti

Au début du mois, la police a arrêté, pour la première fois, un Australien pour ne pas avoir respecté la mesure de confinement. Jonathan David, âgé de 35 ans, devait rester en quarantaine durant 14 jours dans sa chambre d’hôtel, car il venait d’arriver de l’État de Victoria.

Pourtant, il a enfreint la mesure sanitaire à deux reprises, la première fois pour trouver de la nourriture et la seconde pour aller voir sa compagne à Armadale, en banlieue de Perth, dans l’ouest de l’Australie.

Jonathan David a réussi à échapper aux regards des employés en prenant l’issue de secours. Il a, cependant, été repéré à travers les caméras de surveillance. Il a été condamné à six mois et demi de prison, dont un mois ferme, par le tribunal de Perth.

Mots-clés facebook