Des avocats cryogénisés pour nourrir les colons martiens ?

Les chercheurs de l’Université du Queensland ont trouvé un moyen d’envoyer des avocats sur Mars. Ils comptent utiliser la technique de cryogénie afin de préserver les pousses et de les faire revivre dans l’espace pour en faire des plantes saines. Ainsi, ce fruit particulièrement nutritif sera congelé, expédié et recroisé dès son arrivée sur la planète rouge.

C’est aussi un autre moyen de sécuriser l’approvisionnement mondial en avocats qui est parfois confronté à des pénuries.

Un avocat cuisiné

Crédits Pixabay

La cryogénie permet de conserver des aliments en les plongeant dans de l’azote liquide. Les nourritures sont gelées quasi instantanément. Au moment voulu, on peut les réchauffer et les récupérer dans le même état qu’avant la surgélation.

La cryoconservation suspend l’activité des cellules, mais celle-ci peut être remise en mouvement autant que l’on veut. La méthode est également utilisée pour la conservation du sperme, des ovules et de certains tissus.

Ils ont réussi à faire repousser les plants d’avocat après cryogénisation

Les scientifiques ont expérimenté un embout de pousse avec la technique de cryogénie pour essayer de maintenir les cellules végétales. L’équipe a réussi à refaire vivre et à faire repousser des plants d’avocats congelés à une température de -320 degrés Fahrenheit.

Les pousses ont été placées dans une bande de papier en aluminium, puis dans un « cryotube » avant d’être stockées dans de l’azote liquide. Elles se sont rétablies environ 20 minutes après avoir été réchauffées. Néanmoins, il a fallu deux mois pour faire repousser les plantes.

« L’azote liquide ne nécessite pas d’électricité pour maintenir la température en congelant le matériel génétique des avocats. C’est un moyen efficace pour préserver la pousse pour une période indéfinie », a déclaré Chris O’Brien, l’un des scientifiques ayant participé à l’étude.

À lire aussi : D’après Elon Musk, il y a de grandes chances que les premiers colons martiens meurent

L’avocat de l’ère spatiale

Cette technique de préservation a été utilisée depuis environ 40 ans. Les scientifiques ont déjà expérimenté d’autres plantes avec succès, notamment les bananes, les vignes et les pommes. En revanche, c’est la première fois qu’ils travaillent avec un fruit tropical.

Ce programme a d’abord été mis en œuvre afin de préserver l’avocat des facteurs de destructions comme les feux de brousse, les animaux domestiques et les maladies qui pourraient anéantir le germoplasme de l’avocat en Floride. Toutefois, le faire repousser dans l’espace, notamment pour subvenir aux besoins nutritifs des colons martiens, reste l’un des principaux objectifs du projet.

« Ce seront des avocats de l’ère spatiale, prêts à être cryogénisés et expédiés sur Mars lorsque le vol humain sera possible. Le travail ne consiste pas seulement à protéger le fruit, mais aussi de répondre à la demande des générations actuelles et futures », a déclaré le professeur Neena Mitter.

À lire aussi : Elon Musk veut envoyer des gens sur Mars à l’horizon 2024

Mots-clés mars