Des batteries recyclées plus durables que les nouveaux

Depuis leur invention, les batteries lithium-ion représentent des éléments incontournables dans le secteur technologique. Récemment, une équipe de chercheurs dirigée par le spécialiste Yan Wang a démontré que ces mêmes batteries seraient plus efficaces lorsqu’elles sont conçues à partir de matériaux réutilisés.

Des batteries lithium-ion recyclées

Dans le but de connaître les limites des batteries à base de matériaux refaits, l’équipe de chercheurs a effectué des tests. Pour ce faire, ils se sont servis de piles usagées broyées. Suite à un processus d’épuration, ils ont obtenu les composants essentiels à la finalisation de leurs générateurs écologiques.

Une phase de test s’en est suivi et a révélé qu’il faut en moyenne 11600 cycles de charges pour que les batteries en matériaux refaits perdent 30% de leur capacité initiale. Avec les batteries neuves, il en a fallu beaucoup moins, soit en moyenne 7600 cycles de charges.

Une confirmation de l’efficacité des matériaux recyclés

Les résultats des recherches de l’équipe du spécialiste Yan Wang ont le mérite de prouver que les batteries pourraient vivre bien plus longtemps que ce l’on aurait pu croire. Mieux encore, malgré leur usure, leur performance semble aussi surpasser celle de leurs homologues, menaçant ainsi les chaînes d’approvisionnement classique de batteries. Il n’est donc pas impossible qu’un jour, les batteries lithium-ion que l’on utilise soient uniquement en matériaux recyclés.

Dans ce processus de recyclage, le matériau qui intrigue le plus les chercheurs est le cobalt, le plus convoité des fabricants d’ailleurs.

« Les matériaux recyclés peuvent être aussi performants, voire plus, que les matériaux vierges. »

Yan Wang

Serait-ce bientôt la fin des batteries neuves ?

D’après les chercheurs, l’utilisation de batteries lithium-ion faites uniquement à base d’éléments recyclés pourrait contribuer à éviter une pénurie potentielle mondiale. Étant donné la demande de plus en plus croissante, recourir aux batteries en matériaux de seconde vie est une solution alléchante pour éviter une importante rupture.

Malgré ces résultats prometteurs, les batteries neuves ne semblent pas destinées à quitter la scène, du moins pas de si tôt. En réalité, la plupart des fabricants soutiennent l’avis selon lequel les impuretés qui sont présentes dans les matériaux recyclés font baisser les performances des batteries. En l’absence de preuves, il est encore difficile de croire que la fin des batteries neuves est pour demain.