Des Baudroies ont été filmés dans les abysses

Pour la première fois une baudroie (ou poisson crapaud) de la famille des Caulophrynidae a pu être observée vivante dans les abysses. On sait peu de choses sur ces poissons qui ne se trouvent que dans les eaux profondes et qu’on appelle aussi lotte.

Ces images inédites ont été capturées par Kirsten et Joachim Jakobsen avec leur submersible habité “LULA1000” de la Fondation Rebikoff-Niggeler.

Baudroie

Un poisson rare au mode de reproduction très étrange

Les images du poisson crapaud ont été prises à une profondeur de 800 mètres lors d’une mission de plongée au sud de l’île de São Jorge, aux Açores. Pendant 25 minutes, des séquences vidéo spectaculaires et des photographies d’un couple de baudroies ont été réalisées. Il s’agit d’une femelle apparemment enceinte avec un mâle accroché à elle.

Il faut dire que les baudroies d’eau profonde montrent un dimorphisme sexuel extrême. Les femelles ont souvent dix fois la taille des mâles. Si le mâle a trouvé une femelle, il la mord d’abord sur le ventre pour s’accrocher à elle. À partir de là, c’est la femelle qui nourrit le mâle à travers son sang. Si la fertilisation est faite, ou s’il y a manque de nourriture, le mâle peut apparemment être digéré par le corps de la femelle. En fait, ses organes se désagrègent progressivement, jusqu’à ce qu’il ne soit plus qu’une simple paire de testicules.

Une espèce dont on sait très peu de choses

Theodore W. Pietsch de l’Université de Washington à Seattle, qui est un expert de ce groupe de poissons, a identifié le poisson comme appartenant à l’espèce Caulophryne jordani. Il écrit:

“Le spécimen observé de l’espèce Caulophryne jordani est extrêmement rare, connu seulement à travers 14 spécimens femelles dans les collections d’histoire naturelle du monde entier. Les mâles de cette espèce étaient auparavant complètement inconnus et n’ont jamais été vus auparavant. De toute la famille de poissons, il n’y a maintenant que 4 spécimens mâles connus, dont trois dans des collections. Il y a actuellement 160 espèces décrites de Lophiiformes d’eau profonde, mais il s’agit là de la première observation en direct d’un Lophiiforme d’eau profonde femelle dans son habitat naturel portant un mâle nain parasite.”

Crédits image : Rebikoff-Niggeler Foundation

Mots-clés animaux