Oups, une des caméras embarquées du NYPD a brutalement explosé

New York est à l’avant-garde de l’utilisation des caméras embarquées pour les policiers et leurs véhicules. Aujourd’hui, le NYPD compte 15 000 caméras embarquées et envisage d’en doter tous ses agents.

Si les caméras rendent les arrestations ou les perquisitions difficilement contestables, la question de la sécurité des officiers qui les portent n’a presque jamais été soulevée.

La réalité rattrape soudainement le département de la police new-yorkaise. Récemment, l’une des caméras embarquées a commencé à dégager de la fumée. L’appareil a ensuite explosé et pris feu. Les responsables de la police ont alors aussitôt décidé de suspendre l’utilisation de près de 3 000 caméras embarquées.

Parmi les 77 commissariats que compte le NYPD, 15 sont concernés par cette mesure d’urgence.

Enquête sur de « possibles défaillances » du LE-5

Selon un responsable du département de la police, la caméra, un modèle Vievu LE-5, se serait détachée elle-même de la chemise du policier qui le portait. De la fumée se dégageait de l’appareil avant que celui-ci ne prenne feu. Le policier n’a pas été blessé, mais cet incident renforce les doutes sur le nouveau programme pilote consacré aux caméras embarquées des forces de l’ordre.

James O’Neill est commissaire de police à New York. Il explique que le retrait des caméras LE-5 s’impose pour la sécurité des agents de police. L’officier n’exclut pas l’hypothèse de l’existence de défaut de fabrication à grande échelle. « La batterie de la caméra est particulièrement inflammable. » déclare O’Neill. « La cause et l’étendue de la défaillance font actuellement l’objet d’une enquête. »

La sécurité des policiers : une priorité absolue

Les caméras embarquées permettent d’établir des faits, notamment les lieux, les dates et les heures où se sont déroulés des délits, des crimes, des arrestations ou encore des perquisitions. Les images sont des preuves précieuses pour donner raison ou non à des suspects qui dénonceraient une arrestation illégale.

Pour une durée indéterminée, des milliers de policiers se passeront donc de cet outil, mais c’est pour leur sécurité. Le département de la police a d’ailleurs été très clair sur ce point : « Rien n’est plus important que la sécurité de nos policiers et équiper le NYPD du meilleur équipement est une priorité absolue. » déclarent à la presse les responsables de la police de New-York.