Des Canadiens ont été contraints de détruire leur Galaxy Note 7 pour rentrer chez eux

Samsung a enchaîné les déconvenues avec le Galaxy Note 7. La situation s’est pas mal calmée depuis l’arrêt de la production du terminal, certes, mais l’entreprise coréenne n’est pas encore complètement tirée d’affaire. Preuve en est, des Canadiens ont décidé de poursuivre la marque et de lancer une class action contre elle suite à la destruction de leur terminal.

Hannah Shaheen et Daniel Fuller n’ont eu besoin que d’un regard pour tomber fous amoureux l’un de l’autre. Après plusieurs années de vie commune, ils ont décidé d’officialiser leur union par un mariage.

Galaxy Note 7 Canada

Des Canadiens ont décidé de lancer une class action contre Samsung.

Histoire de marquer le coup, ils ont décidé de partir en lune de miel dans les îles Turques-et-Caïques.

Ils sont partis en lune de miel dans les îles

Ces fameuses îles ont été découvertes en 1512 par Juan Ponce de Léon et elles se situent entre Haïti, Cuba et les Bahamas. Dotées d’un climat à la fois chaud et sec, elles sont très appréciées des touristes et des gens fortunés. Logique, puisque ces îles ont été longtemps considérées comme un excellent paradis fiscal.

Hannah et Daniel ont passé quelques jours sur place avant de retourner à l’Aéroport International de Providenciales pour prendre un vol et revenir chez eux, au Canada.

Tout ne s’est malheureusement pas passé comme prévu et notre couple s’est retrouvé bloqué au contrôle de sécurité. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils possédaient tous les deux un Galaxy Note 7.

Suite aux problèmes d’explosion provoqués par le terminal, les compagnies aériennes ont effectivement adapté leur règlement et elles ont ainsi décidé d’interdire purement et simplement le téléphone sur leurs vols. Hannah et Daniel n’étaient cependant pas au courant, car cette décision a été prise durant leur lune de miel et ils avaient mieux à faire que de passer toute la journée devant CNN ou sur les réseaux sociaux.

Ils ont été contraints de détruire leur téléphone pour pouvoir embarquer

Ils ont bien tenté de négocier, mais cela n’a pas fonctionné et ils ont donc été contraints de détruire leurs téléphones pour pouvoir prendre l’avion.

Téléphones sur lesquels se trouvaient de nombreuses photos mais aussi d’innombrables vidéos tournées en famille. Des contenus qu’ils n’ont pas eu la possibilité de sauvegarder.

En revenant au pays, Hannah et Daniel ont immédiatement pris rendez-vous avec un avocat et ils ont alors décidé de poursuivre Samsung et de lancer une class action contre l’entreprise afin de faire valoir leurs droits. Ils prétendent en effet que le constructeur ne les a pas dédommagés et qu’il ne leur a pas non plus proposé un appareil de remplacement. Ils s’estiment donc lésés.

Samsung n’a pas commenté l’affaire pour le moment.