Des capteurs magnétiques en diamant pour des diagnostics médicaux

Le diamant pourrait bientôt s’imposer en tant qu’élément-clé dans le monde de la médecine. Certains médecins envisagent en effet de l’utiliser sous forme de capteurs magnétiques pour effectuer des diagnostics médicaux. Dans un avenir proche, il se pourrait bien que les capteurs en diamants viennent remplacer définitivement les électrocardiographes et électro-encéphalogrammes classiques.

Le diamant est très sensible aux champs magnétiques dégagés par le corps humain. C’est via ce champ électrique que sont mesurées les activités cardiaques et cérébrales. Poli comme il le faut, le diamant est capable d’établir un diagnostic précis, même lorsqu’il n’y a pas de contact direct avec la peau du patient.

Diamant médecine

Les capteurs en diamant représentent également une alternative moins chère aux équipements de diagnostic classiques et pourtant toute aussi efficace, si ce n’est même plus.

Des capteurs magnétiques naturellement électro sensibles

Le diamant présente des caractéristiques très spécifiques. Il y a comme une espèce de vide entre certaines de ses liaisons atomiques. Ces lacunes sont comblées par des électrons qui, lorsqu’ils sont confrontés à un champ magnétique, produisent une lumière rouge. Plus le champ est puissant, plus l’intensité de la lumière augmente.

Les médecins n’auront alors qu’à polir la pierre de manière à mieux concentrer l’émission lumineuse pour obtenir un capteur magnétique puissant.

Avec des facultés magnétiques aussi puissantes, les capteurs en diamant feront des outils de diagnostic vraiment efficaces. Contrairement aux électrocardiographes et électro-encéphalogrammes, ils permettront d’établir un diagnostic beaucoup plus précis. Les médecins pourront notamment s’en servir pour diagnostiquer des brûlures graves et même des fœtus in vitro.

Une alternative solide et moins coûteuse

Les capteurs magnétiques en diamant aussi sont beaucoup plus pratiques que les équipements de magnétocardiographes. Ils se présentent notamment comme une alternative nettement moins coûteuse, soit quelques milliers de dollars seulement contre des millions pour les appareils actuels. Ils sont également peu encombrants comparés à certains équipements classiques qui ont besoin d’être installés  dans une chambre blindée pour fonctionner correctement.

Le diamant a également capté l’intérêt des industriels de l’informatique. Ces derniers envisagent en effet d’utiliser ses propriétés électro-sensibles pour développer des disques durs avec une plus grande capacité de stockage.

Un tout nouveau chemin semble ainsi s’ouvrir pour la plus précieuse des gemmes.

Mots-clés médecinesanté