Web

Des centaines de marchandises interdites seraient toujours en vente sur Amazon

Amazon est considéré comme étant le plus grand magasin en ligne des États-Unis. En 20 ans, l’entreprise est passée d’un site où l’on pouvait acheter des livres, à une plateforme où l’on trouve tout et n’importe quoi. Sa croissance fulgurante est surtout due aux commerçants tiers qui l’utilisent comme plateforme de vente.

Ces commerçants peuvent être des détaillants, des fabricants ou encore des revendeurs.

Crédits photo UNSPLASH

Cependant, nombreux de ces vendeurs tiers mettent sur le marché des produits contrefaits, mal étiquetés, ou encore des articles interdits qui peuvent être dangereux pour les clients, surtout les enfants. Il y a même les produits qui ont déjà été rappelés, mais qui retrouvent le chemin du magasin en ligne.

The Wall Street Journal a effectué une enquête de quelques mois et a découvert près de 4100 produits considérés comme « interdits » qui sont encore vendus sur Amazon.com. Parmi eux, 2000 articles sont des jouets ou des médicaments sans notifications des risques pour les enfants.

Une liste d’objets suspicieux

Parmi les articles suspicieux découverts par le Wall Street Journal, 116 sont des produits faussement répertoriés comme approuvés par la FDA, incluant des jouets que l’agence n’a pas autorisés.  Il y avait aussi 80 articles d’oreillers pour bébé considérés par la FDA comme pouvant causer des suffocations et qu’Amazon avait déjà retirés auparavant.

Les pièces électroniques ne manquent pas non plus avec les 1412 articles qui sont faussement classés comme certifiés UL. Pour les jouets, 2324 produits ne mentionnent pas les risques d’étouffement, une règle qui est pourtant obligatoire.

Le côté dangereux d’Amazon

The Wall Street Journal a aussi fait effectuer des tests sur 10 produits spécifiques pour enfants achetés sur Amazon. Beaucoup d’entre eux portaient le badge « Amazon’s Choice ». Parmi les 10, 4 articles ont échoué aux tests sur la base des normes de sécurité fédérales. L’un d’entre eux présentait même des niveaux excessivement hauts de plomb.

Comme conclusion, le journal a ainsi écrit qu’Amazon évolue de plus en plus pour devenir une sorte de marché aux puces. Selon l’article, la plateforme n’exerce quasiment plus aucune surveillance sur les articles vendus par les marchands tiers, à moins qu’une plainte spécifique ou un rapport de presse n’attire l’attention de l’entreprise.

Actuellement, beaucoup de personnes dans le monde utilisent Amazon pour son côté pratique et surtout pour ses prix qui sont en général assez abordables. D’après les résultats de cette enquête, il faut toutefois faire attention lorsqu’on y achète des articles sensibles comme des jouets pour enfants ou des médicaments.

Mots-clés amazon