Des chercheurs de la NASA ont résolu le mystère des trainées de givre sur Mars

La surface de mars est recouverte par du givre riche en dioxyde de carbone. C’est à cause de cette concentration élevée en dioxyde de carbone que la surface de mars apparaît parfois en bleu sur la caméra de l’orbiteur américain Odyssey 2001. Cette caméra appelée THEMIS prend des images non seulement dans le spectre visible, mais aussi en infrarouge. Des chercheurs de la NASA ont décidé en 2021 d’étudier de plus près ces photos collectées par l’orbiteur Mars Odyssey. Ils ont notamment voulu comprendre pourquoi ce givre martien peut être invisible à l’œil nu sur certaines pentes poussiéreuses.

Odyssey au-dessus du lever du soleil martien.

Au cours de cette étude, des clichés pris à l’aube ont laissé les scientifiques particulièrement perplexes. À la lumière visible, une gelée matinale fantomatique de couleur bleue et blanche apparaît à la surface de mars au soleil levant. En réglant la caméra de l’orbiteur en mode thermosensible, la glace apparaît plus abondante et semble couvrir une surface plus étendue que sur les photos normales.

Ce givre qui s’est formé lentement pendant la nuit est composée essentiellement de glace sèche, c’est-à-dire de dioxyde de carbone sous forme solide.

Le givre qui se forme à l’aube à la surface de Mars fond rapidement

Les scientifiques ont voulu découvrir pourquoi ce givre martien est visible à certains endroits et pas à d’autres. Même si la glace sèche est plus abondante près des pôles, les chercheurs ont préféré concentrer leurs études au niveau de l’équateur où la température est plus clémente. Même s’il y fait trop chaud pour que la glace sèche se forme en journée, ils ont affirmé avoir observé du givre de glace sèche à l’aube.

Cependant, comme l’atmosphère de Mars est très peu dense, le Soleil réchauffe rapidement la glace qui s’est accumulée pendant la nuit. Mais au lieu de fondre, la glace sèche s’évapore alors dans l’atmosphère en quelques minutes.

Les avalanches de poussière seraient à l’origine de la glace sale

Il est à noter que le paysage martien est continuellement remodelé par des avalanches de poussières. Ces étendues de givres appelées également traînées sombres ou traînées de pente sont les conséquences directes de ces avalanches de poussière. Les chercheurs ont remarqué qu’une partie de la glace est mélangée avec ces petits grains de poussière, ce qui obscurcit le givre sur les clichés normaux.

Ils ont alors publié dans le Journal of Geophysical Research une théorie qui explique comment des avalanches de poussière déclenchées à la surface de Mars après le lever du soleil obscurcissent ces trainées de givres sur les photos. Seules des images en infrarouge permettent de mettre en évidence cette glace sale.

SOURCE : SCITECHDAILY

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.