Des chercheurs mettent au point un œil cyborg qui fonctionne à l’énergie solaire

La science et la technologie prouvent une fois de plus qu’elles font très bon ménage ! Dernière innovation en date : un œil artificiel humain qui pourrait aider les aveugles à recouvrer la vue. Ce petit bijou de science-fiction a été mis au point par des scientifiques de l’Université des sciences et technologies de Hong Kong.

Menés par Zhiyong Fan, les chercheurs sont parvenus à mettre au point un capteur visuel en se basant sur la structure de l’œil humain.

Un oeil photographié en macro

Crédits Pixabay

Le capteur a en effet une forme sphérique comme un globe oculaire. Il est également doté d’une lentille et d’une rétine artificielles, mais qui sont capables d’offrir les mêmes fonctions d’une véritable lentille et rétine oculaire : concentrer la lumière pour la première, et envoyer des pulsions électriques au cerveau pour la deuxième.

Un œil bionique incroyablement complexe

Dans un article publié dans la revue Nature, les chercheurs expliquent que l’œil artificiel fait à peu près la même taille que celui d’un œil humain adulte, soit environ deux centimètres. La rétine artificielle est composée d’oxyde d’aluminium poreux ainsi que d’un système de nanofils photosensibles.

Les nerfs bioniques sont, quant à eux, constitués de fils en nanométaux.

L’œil cyborg est également rempli d’un liquide ionique transparent qui fait office d’humeur vitré, le fameux gel qui remplit l’espace entre la lentille et la rétine de l’œil humain. Enfin, le contact électrique se fait grâce à une couche d’indium, tandis qu’une douille en polymères permet de retenir la rétine, et de la maintenir parfaitement placée et alignée.

Pour l’heure, les chercheurs de l’Université de Hong Kong ont mis au point un prototype qui fonctionne grâce à une source d’alimentation externe. Il est cependant prévu que la version finale soit complètement autonome question alimentation. Comme l’explique Zhiyong Fan, « chaque nanofil peut fonctionner comme une petite cellule solaire. »

Un dispositif novateur, mais pas encore au point

Les recherches sur les yeux robotiques ne datent pas d’hier, mais le dispositif mis au point à Hong Kong est une véritable avancée dans le domaine. Les chercheurs ont testé l’œil artificiel durant lequel ils ont projeté des images de lettres sur la lentille. Branchée à un ordinateur, cette dernière est parvenue à reconnaître plusieurs lettres.

Si les premiers tests se sont révélés un succès, l’œil bionique a encore du chemin à faire avant de pouvoir espérer dépasser un jour les capacités d’un œil organique. En effet, il n’offre encore qu’une faible résolution d’image par rapport aux Smartphones actuels.

Les recherches se poursuivent pour peaufiner la technologie. Le but est de mettre au point des yeux artificiels qui pourraient aider à « guérir » la cécité.

Mots-clés cybernétique