Des chercheurs mettent en garde contre le minage spatial

Une nouvelle étude a démontré que l’extraction minière dans l’espace pourrait ruiner le système solaire. L’exploitation par l’homme et les ravages que pourrait provoquer l’industrialisation risqueraient de le rendre vulnérable. En effet, si la croissance de l’économie spatiale ressemblait à celle de la Terre depuis la révolution industrielle, l’homme épuiserait toutes ses ressources en quelques siècles. Il faudrait donc protéger notre système.

Les chercheurs pensent qu’il faut, dès maintenant, préconiser une limite avant que l’exploitation ne soit lancée. Cependant, cette idée crée un désaccord. La plupart des explorateurs pensent que l’espace est très vaste et qu’une infime partie des richesses galactiques subviendra à l’humanité durant des générations.

Simulateur astéroïdes

Crédits Pixabay

« Un huitième du fer dans la ceinture d’astéroïdes est à un million de fois supérieures à toutes les réserves de minerai de fer estimées sur Terre. Cela suffira pour des siècles », ont estimé les scientifiques.

Nous ne saurons plus où aller

L’équipe ayant réalisé l’étude plaide en faveur de la préservation de ces « régions sauvages de l’espace ». Elle propose une règlementation qui vise à protéger 85% du système solaire. Par contre, elle pense qu’un huitième des régions spatiales peuvent être exploité ou développé pour l’intérêt des humains.

Le système solaire devrait ainsi être protégé contre la « grande ruée » vers l’espace. Ce « principe d’un huitième » éviterait la catastrophe. Elle devrait permettre de mieux contrôler les exploitations. La partie exploitable serait techniquement accessible et devrait générer un taux de croissance annuel de 3,5%.

Les données de l’US Geological Survey (USGS) soutiennent que, depuis le début de la révolution industrielle, la consommation de fer dans le monde a doublé tous les 20 ans. La limite serait alors nécessaire à cause des difficultés à estimer la croissance exponentielle de l’industrialisation et des besoins de l’humanité.

Elle stabiliserait également l’utilisation des ressources.

« Si nous n’y pensons pas maintenant comme nous l’avons toujours fait, dans quelques siècles, nous ferons face à une crise extrême bien pire que celle qui règne actuellement sur Terre. Après le système solaire, nous ne saurons plus où aller », a déclaré le Dr Elvis.

Le minage spatial pourrait commencer dans dix ans

Outre les agences spatiales nationales, plusieurs sociétés minières s’apprêtent à exploiter le système solaire. Elles étudient la meilleure façon d’extraire les trillions de tonnes de fer des astéroïdes les plus proches, ainsi que l’eau de la Lune.

Les objets célestes renferment une grande quantité de carbone, de silicium et de métal. Toutefois, ce sont les astéroïdes métalliques qui intéressent le plus les firmes. Ces blocs regorgent de métaux précieux comme le platine, le nickel, le fer et l’or.

« Le nombre de lancements des missions planétaires est de quinze par décennie. Si tout va bien, nous commenceront nos premières extractions minières dans l’espace dans dix ans », a déclaré le Dr Elvis, avant de souligner que l’humanité devrait prendre la menace au sérieux.

Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue Acta Astronautica.

Mots-clés astéroïdesespace