Des chercheurs ont créé des trous noirs en laboratoire pour prouver la théorie de Stephen Hawking

Stephen Hawking est considéré comme un des plus grands physiciens de notre siècle et cela n’a rien de surprenant car il a apporté beaucoup à la science. Il s’est notamment fait connaître grâce à sa théorie sur les radiations émises par les trous noirs et une équipe de chercheurs s’est mise en tête de la prouver en réalisant une expérience assez dingue.

Si les trous noirs fascinent autant la communauté scientifique, c’est parce qu’ils comportent de nombreux mystères et il est ainsi très difficile de comprendre leur véritable nature, ou même leurs origines.

Trou noir laboratoire

Un chercheur a créé un trou noir en laboratoire pour prouver la théorie de Stephen Hawking.

Tout ce que l’on sait, finalement c’est qu’ils sont si compacts que leur champ gravitationnel empêche la matière et les rayonnements d’en sortir.

Les trous noirs ont toujours fasciné la communauté scientifique

Cela veut aussi dire qu’ils sont totalement invisibles, et difficilement observables.

Stephen Hawking s’est passionné très tôt pour ces singularités et il les a étudié pendant plusieurs années. En 1974, après avoir appliqué la théorie quantique des champs à l’espace-temps de la relativité générale, il a découvert que les trous noirs pouvaient en théorie émettre une radiation proche des radiations thermiques.

En d’autres termes, les trous noirs ne seraient pas totalement invisibles. Mieux, tout ce qui est absorbé par ces singularités ne disparaitrait pas nécessairement.

Le problème, bien sûr, c’est que cette théorie n’a jamais été prouvée et c’est précisément ce qui a poussé ces chercheurs à se lancer dans une expérience visant à recréer un trou noir… en laboratoire.

Jeff Steinhauer, un professeur de physique de l’université Technion à Haïfa, a dont monté une équipe pour recréer artificiellement un trou noir. Il n’a évidemment pas été en mesure de répliquer exactement le phénomène (et c’est plutôt une bonne chose parce que nous ne serions pas forcément là pour en parler) et il a donc utilisé le son au lieu de la lumière.

En procédant de la sorte, il a pu observer comment les particules se comportaient en se trouvant au bord du trou et il a alors constaté que l’énergie des ondes avait bien tendance à s’échapper du trou noir, exactement comme le stipule la théorie de Hawking.

Et maintenant ? Leurs résultats ont été rendus publics et ils sont en train d’être étudiés par de nombreux spécialistes. S’ils valident l’expérience, alors ils devraient en faire de même avec la théorie de Hawking et cela veut aussi dire que ce dernier risque d’obtenir un prix Nobel.

Si le sujet vous intéresse, alors sachez que le professeur Steinhauer a publié un rapport complet et il est disponible à cette adresse.