Des chercheurs ont développé un mini-serpent robotique capable de se déplacer dans les artères du cerveau

Depuis que la technologie et la robotique se sont mises au service de la science, la médecine est parvenue à accomplir des prouesses qui ont permis de sauver de nombreuses vies. Des chercheurs du MIT, aux États-Unis, ont décidé de pousser le concept encore plus loin en développant un robot miniaturisé dont la structure est inspirée des serpents et vers de terre.

Dirigés par Yoonho Kim, ingénieur mécanicien, les scientifiques du MIT sont parvenus à concevoir un robot d’à peine un millimètre de diamètre. Semblable à un fil de fer très fin, ce mini-serpent robot peut se faufiler dans les artères les plus étroites et tordues du cerveau.

Crédits Pixabay

Dans un article publié le mercredi 28 août dans la revue Science Robotics, les chercheurs ont expliqué que le robot pouvait être guidé magnétiquement pour éliminer les caillots sanguins qui bouchent les artères, ou encore pour traiter les anévrismes et AVC.

Un concept très ingénieux

Des robots serpents miniatures qui rampent dans le cerveau ? L’idée a quelque chose de surréaliste : imaginez un peu un robot de moins d’un millimètre qui a la capacité de circuler dans les artères cérébrales sans endommager les tissus fragiles des vaisseaux sanguins.

Eh bien, Yoonho Kim et ses collègues ont réussi à trouver la solution aux obstacles à la réalisation d’une telle innovation. Ils ont en effet utilisé un alliage de nickel et de titane pour concevoir le corps souple du robot, dans lequel ils ont implanté un mini-réseau de microparticules magnétiques. Ils ont ensuite recouvert la structure d’une peau d’hydrogel de quelques nanomètres d’épaisseur, un revêtement qui réduit le frottement entre le robot ver et les parois des vaisseaux sanguins du cerveau pendant qu’il se déplace.

Grâce au mini-aimant implanté au cœur du robot, les chercheurs peuvent le diriger depuis l’extérieur pour le déplacer dans les artères cérébrales, et permettre ainsi d’éviter les opérations chirurgicales qui nécessitent d’ouvrir le crâne des patients et exposer leur cerveau.

Des premiers tests concluants

Jusqu’à présent, les chercheurs du MIT ont effectué leurs recherches en se basant sur des modèles informatiques ou en utilisant des échantillons. Ils ont cependant pu passer à la vitesse supérieure en testant leur ver robotique dans une réplique grandeur nature de la structure vasculaire du cerveau dans lequel ils ont pu guider un prototype avec succès.

Les recherches continuent pour perfectionner la technologie, notamment dans le domaine de la biocompatibilité. Yoonho Kim et ses collègues espèrent de dans un futur proche, ils pourront tester leur mini-serpent robotique sur des sujets humains.

https://www.vice.com/en_us/article/8xwgp4/this-magnetic-robot-wants-to-crawl-inside-your-brain

Mots-clés robotiquesanté