Des chercheurs ont réussi à créer un mini sabre laser, enfin presque

Des ingénieurs de l’Université des sciences et technologies électroniques, en Chine, ont mis au point des jets de plasma à pression atmosphérique, ou APPJ, à basse température. Ils ont trouvé un moyen de libérer un flux d’ions généré par des micro-ondes.

Désormais, les dispositifs fonctionnent à l’air libre et peuvent être utilisés à des fins médicales.

Crédits Pixabay

Ce plasma est composé de gouttes supersoniques de gaz stable, ou de « balles à plasma ». Ces particules ne nécessitent pas de pression spécifique. Elles peuvent être produites de différentes manières. Elles peuvent être générées par des courants ou des radiations électromagnétiques à basse fréquence telles que des micro-ondes.

Cette nouvelle technologie pourrait essentiellement révolutionner le matériel médical. Par ailleurs, elle pourrait améliorer largement les techniques utilisées pour traiter le cancer.

Un système de transmission coaxial

« Grâce à la mise au point des jets de plasma à basse température, les applications employées dans les domaines biomédicaux seraient étendues non seulement comme couteau chirurgical, mais également pour les soins de la peau, la stérilisation et le traitement du cancer », a expliqué l’ingénieur Wenjie Fu.

Jusqu’à présent, les jets de plasma ont eu quelques limitations. Les ingénieurs ont alors dû utiliser un tube polarisé en quartz pour stabiliser leur flux. Le sabre laser est enveloppé dans le tube en plastique transparent à l’aide d’un câble coaxial. Il s’agit d’un système dans lequel la densité de courant peut être modifiée sans qu’on y ajoute de la puissance.

Quelques ajustements à ce système de transmission coaxial ont permis de canaliser un gaz autour du plasma. Il en résulte un flux dirigé, exposé, capable de tuer les microbes et de faire coaguler le sang. Par contre, leur température peut être modifiée de manière à ne pas endommager la peau humaine.

Un outil polyvalent

La fiabilité de cette technologie médicale a été confirmée par les scientifiques. Une version commerciale de ce « scalpel laser » sera, pour bientôt, entre les mains des chirurgiens.

Ainsi, les médecins pourraient l’utiliser pour stériliser des plaies, nettoyer les dents et même favoriser la coagulation sanguine. Pour les combats de sabres laser, il faudra attendre encore un peu.