Des chercheurs ont réussi à faire repousser l’émail des dents

La fragilité des dents est un véritable fléau pour l’homme. Heureusement, des scientifiques auraient réussi à trouver une solution en ce qui concerne nos dents notamment contre la carie qui peut endommager de façon définitive la dent.

Comme nous le savons, l’émail se forme avant la naissance. À un moment donné, l’émail cesse de pousser et se dégrade avec le temps.

Un émail tout neuf, c’est le rêve, surtout pour tous ceux qui souffrent d’une santé buccale défaillante. Des chercheurs ont ainsi réussi à en reproduire. Les auteurs de cet exploit sont issus de l’Université de Washington, aux États-Unis.

Les résultats de leur étude ont été publiés l’année dernière dans la revue ACS Biomaterials & Engineering.

Des dents trop fragiles

L’émail se forme avant que la dent ne sorte de la gencive. C’est seulement à l’arrêt de la croissance de la dent que le corps va arrêter de le produire. Lors du processus de formation de l’émail, ce sont des cellules spéciales connues sous le nom d’améloblastes qui sont produites. Ce sont ces cellules qui vont sécréter des protéines qui forment l’émail.

À la fin de la production de ces protéines, l’émail commence petit à petit à se dégrader avec l’usure. En dépit des divers problèmes qui peuvent survenir, que ce soit lié aux aliments ou à l’acidité de la bouche, la repousse de l’émail est quasi-inexistante.

Toutefois, grâce à la découverte des scientifiques, il est dorénavant possible de faire repousser l’émail. Ces travaux constituent une avancée majeure pour la santé buccale.

Une protection efficace

Les chercheurs ont réussi à mettre au point une technique ayant pour but de soigner les caries. La solution qu’ils proposent a pour base une courte chaîne d’acides aminés connus sous le nom de peptides. Ils ont pu reminéraliser et régénérer l’émail de dents atteintes par une carie superficielle grâce aux peptides basées sur les protéines formées par les améloblastes.

L’expérience a permis l’obtention d’une couche suffisamment épaisse ressemblant à l’émail. Les scientifiques sont confiants sur la validité de leur projet en vue de pouvoir faire un essai clinique sur un patient humain.

Mots-clés médecinesanté