Des chercheurs ont réussi à reconstruire le visage d’une femme Viking morte depuis 1 000 ans

Grâce aux progrès scientifiques, tout (ou presque) est possible. Récemment, une équipe de scientifiques a réussi à recréer le visage d’une femme Viking morte depuis 1000 ans en se servant de la technologie de reconnaissance faciale. Pour cette reconstruction, les chercheurs ont utilisé le squelette d’une femme retrouvé dans un cimetière viking à Solor, en Norvège.

En faisant cette reconstruction faciale en 3D, les scientifiques voulaient s’assurer qu’il s’agissait bel et bien d’une guerrière viking.

Crédits Pixabay

Bien que des armes, dont une flèche, une lance et une hache, ont été retrouvées dans sa tombe, son lieu d’inhumation n’a pas été considéré comme celui d’un guerrier « simplement parce que l’occupant était une femme. »

Les blessures qui sont apparues lors de la reconstitution du visage de cette femme ont confirmé que c’était une guerrière.

Des blessures au visage

Sur la photo de la reconstitution faciale de cette viking, on découvre une femme blonde qui arbore une énorme blessure au front. D’après les scientifiques, cette blessure aurait été causée par une épée.

L’archéologue Ella Al-Shamahi a déclaré que cette balafre est « la première preuve jamais trouvée qu’une femme viking a été blessée au combat. » Pour le moment, les chercheurs ne savent pas encore si cette blessure est à l’origine du décès de cette femme viking.

Rendez-vous le 3 décembre prochain

Les scientifiques ont émis de nombreuses hypothèses sur le rôle des femmes vikings durant les affrontements. D’après eux, ces dernières auraient surtout misé sur l’utilisation de flèches, tirées à de longues distances, pour être « a égalité avec les hommes. »

Pour obtenir le visage de cette femme viking, les chercheurs ont travaillé sur des muscles et des couches de peau. Toutefois, d’après le Dr Carolin Erolin, maitre de conférences à l’Université de Dundee au centre d’anatomie et d’identification humaine, le résultat de cette reconstruction n’est pas exact à 100%. « Elle est suffisante pour générer la reconnaissance de quelqu’un qui les a bien connus dans la vie réelle. »

Pour en savoir plus sur cette femme vicking, il faudra attendre la diffusion du documentaire « Viking Warrior Women » du National Geographic, prévue pour le 3 décembre 2019. Actuellement, les ossements de cette guerrière se trouvent au musée d’histoire culturelle d’Oslo.