Des chercheurs ont trouvé un anticorps capable de vaincre le Covid-19

Le Covid-19 a fait l’effet d’un véritable raz de marée sanitaire à travers le monde et la plupart des pays ont ainsi été touchés par le virus. Cela vaut bien entendu pour la France où plus de 130 000 cas ont été confirmés depuis le début de la maladie, pour environ 25 200 décès.

Face à l’ampleur de la crise sanitaire, tous les épidémiologistes se sont mobilisés afin de trouver un vaccin au virus. Et il semblerait que certains d’entre eux soient en bonne voie de parvenir à leurs fins.

Crédits Pixabay

Berend-Jan Bosch, un chercheur de l’Université d’Utrecht aux Pays-Bas, et ses collaborateurs ont en effet indiqué avoir créé un anticorps monoclonal capable de vaincre le Covid-19 en laboratoire.

Un anticorps s’attaquant à la protéine de pointe du Covid-19

47D11 cible la protéine de pointe du virus, une protéine qui lui permet d’attaquer et de pénétrer dans les cellules humaines. Il l’empêcherait donc d’infecter l’organisme hôte. Plus intéressant encore, d’après les essais menés en laboratoire, cet anticorps serait également efficace contre d’autres virus associés au SRAS.

Pour le créer, les chercheurs ont utilisé des souris génétiquement modifiées pour produire des anticorps capables d’attaquer les protéines de points des coronavirus. 47D11 a rapidement émergé et il s’est imposé comme le plus efficace de tous.

Les chercheurs l’ont donc prélevé et ils l’ont ensuite modifié afin de créer une version capable de fonctionner sur un organisme humain.

Une étape de plus de franchie, mais il reste encore beaucoup à faire

D’après Berend-Jan Bosch, les anticorps monoclonaux sont très efficaces contre les maladies infectieuses et ils ont déjà montré à maintes reprises leur efficacité thérapeutique. Certains sont même utilisés contre Ebola.

La découverte est importante, et pas uniquement dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Cet anticorps devrait également nous aider à prévenir toutes les maladies liées aux coronavirus. Il convient cependant de procéder avec prudence.

Pour le moment, nous sommes encore loin d’être en mesure de produire un vaccin pour nous prémunir du virus. Il ne s’agit en effet que d’une nouvelle étape et il est donc primordial de continuer à adopter les gestes barrière et d’appliquer la distanciation sociale pour freiner autant que possible la propagation du virus.

L’étude complète peut être consultée sur Nature, directement à cette adresse.