Des chercheurs vont essayer de ramener des débris spatiaux vers la Terre

Les débris spatiaux en orbite autour de la Terre posent à long terme de sérieux problèmes de sécurité. Le Spinnaker3 peut devenir la solution pour empêcher leur accumulation.

Dans un contexte où la préservation de l’environnement est devenue une priorité, la question de la pollution spatiale doit également être abordée. Plusieurs décennies de programmes et missions ont radicalement peuplé nos cieux. Plus de 9 000 tonnes de déchets provenant de différents objets artificiels orbitent à des kilomètres au-dessus de nos têtes. Il ne reste que 1 700 satellites opérationnels sur les 4 700 lancés à ce jour.

Une photo de la Terre
Crédits Pixabay

Ceux qui ne fonctionnent plus peuvent entrer en collision avec les appareils encore opérationnels. Un tel incident aurait alors de graves répercussions. Vient également le risque de désorbitation. Les débris spatiaux de grande taille peuvent revenir dans l’atmosphère et tomber sur des zones habitées.

Une équipe de l’université Purdue, aux États-Unis, a justement développé le Spinnaker3 pour empêcher ces situations de catastrophe. Le dispositif constitue l’une des alternatives pour se débarrasser des débris spatiaux.

Une voile pour contrôler la désorbitation

L’équipe de l’université américaine a mis un peu plus d’une année à développer son projet. À noter qu’elle inclut des ingénieurs et des étudiants. Le Spinnaker3 consiste ainsi en un module équipé d’une voile de désorbitation. Les chercheurs ont opté pour le polyimide fluoré CP1 comme matériau de fabrication. Celui-ci possède des propriétés qui en font un outil adapté pour ce type d’utilisation.

L’Agence spatiale américaine s’intéresse particulièrement au projet pour sa facilité de production et de mise en œuvre. Le module Spinnaker3 peut s’imposer comme un équipement indispensable pour toutes les missions de mise sur orbite terrestre. Le dispositif est monté sur les véhicules ou satellites spatiaux. Quand un engin spatial atteint sa fin de vie utile, la voile en polyimide fluoré se déploie pour le désorbiter. L’appareil est ramené vers la Terre pour se désintégrer à cause de l’entrée dans l’atmosphère ou s’écraser dans une zone inhabitée.

Le Spinnaker3 n’élimine pas les débris spatiaux qui errent déjà au dessus de nos têtes. Cependant, le module devrait permettre de ne pas augmenter la quantité des déchets. Il offre également un contrôle de la désorbitation – entre autres un déclenchement contrôlé pour une fin de course au-dessus d’une zone ne comportant aucun risque. Par ailleurs, le dispositif est capable de réduire de 25 jours le processus de désorbitation.

A lire aussi : Le battement de coeur de la Terre

Une fonction différente de l’AuroraSat-1 CubeSat

Le Spinnaker3 est une solution préventive pour éviter d’accentuer le problème de la pollution spatiale. La compagnie Aurora Propulsion Technologies a abordé la question des débris spatiaux d’une tout autre manière. Elle a conçu l’AuroraSat-1 CubeSat pour se débarrasser des déchets qui orbitent au-dessus de nos têtes.

La solution consiste en un satellite qui va au contact des débris pour les désorbiter. Contrairement au Spinnaker3, l’AuroraSat-1 CubeSat nécessite davantage de moyens pour son développement.