Des chercheurs vont tenter de localiser l’origine d’un signal extraterrestre

En général, les objets célestes se manifestent par des sursauts radio rapides, ou FRB, qui ne durent que quelques millièmes de seconde. Ces signaux ont un tracé et un intervalle irréguliers. Ils proviennent de n’importe quelle partie du ciel, ce qui fait que leurs sources sont difficiles à localiser avec précision.

Ce FRB nouvellement découvert se répète à des intervalles réguliers.

Une photo présentant une galaxie

Crédits Pixabay

Cette particularité a permis aux astronomes de le détecter et de le retracer jusqu’à sa galaxie d’origine. La source s’est révélée assez intéressante, car il s’agit d’une galaxie spirale située à 500 millions d’années-lumière de la Terre, baptisée « SDSS J015800.28+654253.0. ».

Cette découverte a été effectuée grâce au télescope CHIME (Canadian Hydrogen Intensity Mapping Experiment). Notons que, l’année dernière, neuf nouveaux FRB répétitifs ont été détectés, ce qui fait le double de ce qu’on a connu jusqu’à ce jour.

Un emplacement différent de ceux des autres FRB

« L’emplacement de cet objet est différent de celui où se trouvaient les autres FRB. Cela pourrait brouiller les différences entre les signaux répétitives et non répétitives qui proviennent d’un vaste lieu dans l’Univers et qui ne nécessitent que quelques conditions spécifiques pour être visibles », a déclaré Kenzie Nimmo, astronome à l’Université d’Amsterdam, aux Pays-Bas.

À présent, la détection des FRB a été améliorée. Les astronomes utilisent de grands radiotélescopes complexes pour trouver, mesurer et enregistrer ces signaux. Ces matériaux sont capables de capter les faibles signaux provenant des différentes galaxies de l’univers et de déterminer leur régularité.

Parfois, un radiotélescope suffit pour capter des signaux répétitifs sur une base régulière. Toutefois, il faut être au bon endroit et au bon moment, et avoir un peu de chance, pour parvenir à parvenir à un tel résultat. Ces FRB sont imprévisibles et difficiles à tracer. Il faut avoir de grandes compétences astronomiques pour les repérer et les localiser.

À lire aussi : Une nouvelle théorie sur l’origine des magnétars, et sur les FRB

Pour apprendre davantage sur l’univers

Une fois qu’un FRB répétitif est isolé, tout commence à s’éclairer et les signaux radio aléatoires sont perçus comme des impulsions régulières. Les astronomes peuvent travailler ensemble pour déterminer la galaxie source. Jusqu’à présent, ils n’ont réussi à localiser que trois d’entre elles, car la plupart des signaux détectés n’apparaissent qu’une seule fois.

Cette étude a le mérite d’avoir apporté des données supplémentaires susceptibles d’aider les astrophysiciens à mieux comprendre l’univers. Le fait est que ces précieux signaux peuvent provenir des étoiles à neutrons, des supernovae, des trous noirs ou encore d’autres sources de rayonnement électromagnétique

À lire aussi : Des astronomes ont enfin découvert un FRB suivant un schéma défini

Mots-clés physique