Des crevettes exclusivement conçues et produites en laboratoire, ça vous tente ?

Un nouveau type de marché a commencé à émerger depuis quelques années dans le secteur de l’alimentation, celui des viandes cultivées en laboratoire. Dans le domaine, de jeunes entreprises telles que Memphis Meats ont d’ailleurs bénéficié d’un financement de la part de Bill Gates, pour développer leurs activités.

Une problématique de taille subsiste cependant, vendre ces nouveaux produits sur les circuits d’approvisionnement traditionnels reste difficile. Mais ce sera sans compter sur Shiok Meats, une startup basée à Singapour qui compte bien bouleverser notre perception de ce genre de produits.

Des crevettes décortiquées et étêtées

Crédits Pixabay

D’après un article publié par le Los Angeles Times le mois dernier, la start-up singapourienne pourrait bien devenir la première entreprise à commercialiser de la pâte de crevettes créées en laboratoire, à grande échelle.

Des crevettes cultivées en laboratoires proposées par une entreprise de Singapour

Pas mal d’entreprises cherchent à fabriquer depuis les dernières à recréer de la viande en laboratoire. Dans le cas de Shiok Meats, les recherches se concentrent essentiellement sur les crustacés, notamment les crevettes.

Le marché des crevettes est une industrie qui a souffert à plusieurs reprises d’attaques en raison de son impact sur l’environnement. Pour autant, on en consomme toujours, et son goût a certainement quelque à y voir. Et c’est cet aspect que Shiok Meats compte mettre à profit.

Selon un expert en viande de culture interrogé par le LA Times, Singapour est le pays le plus réceptif au développement du commerce de viandes cultivées en laboratoire. Cet intérêt, d’un point de vue réglementaire, s’accompagne dans le pays d’une incitation à des investissements notables.

Un marché face à des contraintes de taille pour son développement

Shiok Meats cultive maintenant de la chair de crevette dans des bioréacteurs constamment chauffés. Les cellules de crevettes sont alors nourries grâce à un substrat alimentaire riche en nutriments, ce qui permet aux scientifiques d’optimiser leur reproduction et ainsi d’obtenir un ersatz de viande bien développé. Ils prévoient également de travailler sur du homard et du crabe après la crevette.

Le plus gros souci avec ce produit reste toutefois son prix. Il faut en effet compter près de 2 268 dollars pour obtenir une livre de viande de culture, ce qui n’est pas donné. Consciente de la situation, Shiok Meats a donc fait baisser ses prix et actuellement la start-up propose la livre de viande à 1 588 dollars. Pour aller plus loin, l’entreprise prévoit de proposer sa viande de crevettes élaborée en laboratoire à un prix 100 fois inférieur d’ici 2021, un objectif pour le moins ambitieux en regard du coût de fabrication d’un tel produit.

On attend donc de voir comment les consommateurs vont réagir face à ce genre de produit, sachant que pour le moment, aucune annonce concernant son lancement n’a été sortie.

Mots-clés insolite