Des diamants issus des profondeurs de la Terre suggèrent l’existence d’un immense réservoir de magma vieux comme la lune

Si l’hypothèse de l’existence d’une lave en fusion vieille de plusieurs milliards d’années avait déjà été avancée par des géologues auparavant, la découverte de matériaux issus des super profondeurs de la planète pourrait le confirmer aujourd’hui. Récemment des diamants super profonds ont été découverts par une équipe de chercheurs sur les terres du Brésil dans la région de Juina.

La géochimiste de l’Université nationale australienne, Suzette Timmerman ainsi que quelques scientifiques ont étudié de près les composantes de ces pierres précieuses.

diamant

Crédits Pixabay

D’après les résultats de leur étude publiée dans la revue Science, ces diamants proviendraient d’une super profondeur allant au-delà de la distance habituelle dans laquelle les diamants se forment généralement.

Cette découverte faite par les scientifiques permettrait aujourd’hui de confirmer ce que des chercheurs avaient déjà avancé auparavant.

Des diamants issus d’un réservoir de lave de 4 milliards d’années

En 1980, des scientifiques avaient déjà avancé l’existence éventuelle d’un ancien réservoir de magma dans les profondeurs de la Terre. À l’époque, les analyses faites sur les matériaux expulsés par les éruptions volcaniques ont démontré un rapport en He3 (Helium 3) et He4 (Helium 4) extrêmement élevé. Ce rapport était semblable à celui d’anciennes météorites s’étant écrasées sur Terre. Les avis quant aux réelles origines des matériaux trouvés sont donc restés mitigés.

Suzette Timmerman et ses collègues ont étudié 24 diamants éjectés des super profondeurs de la Terre. D’après leur étude, les pierres étaient composées d’hélium gazeux âgé de plusieurs milliards d’années. La géochimiste a fait parvenir un courriel à ScienceAlert, qualifiant les recherches d’uniques, car elles donnent « les premières contraintes de profondeur directes sur l’emplacement de ce réservoir primordial » maintenant que les chercheurs connaissant les diamants formés dans la zone de transition.

Un réservoir de magma au cœur de la Terre ?

Bien que la Terre soit composée d’une croûte, d’un manteau et d’un noyau, les géologues soupçonnent aujourd’hui l’existence d’un gigantesque réservoir de lave se cachant à plus de 410 km de profondeurs sous la croûte terrestre. La teneur en isotopes He3 et He4 des diamants découverts pourrait s’expliquer par de la lave en fusion ancienne prise au piège dans les super profondeurs de la Terre.

De récentes études ont rapporté que les isotopes d’hélium 3 et 4 n’étaient présents en quantité élevée que depuis des points proches d’une activité volcanique. Selon Matthew Jackson, un spécialiste de la Terre de l’Université de Californie à Santa Barbara, « il s’agit d’un résultat intéressant, avec un fort potentiel de ’cartographie’ où les domaines 3He/4He surélevés sont situés dans les profondeurs de la Terre. »

Mots-clés géologie