Des disquettes 3,5 pouces pour mettre à jour un Boeing 747

Elle est loin l’époque où nous utilisions des disquettes pour sauvegarder des documents ! Alors qu’on croyait que ces gadgets qui sont un vestige des années 80 avaient été définitivement relégués aux oubliettes, on a appris récemment que certaines entreprises continuent de les utiliser.

Il y a quelques jours, dans le cadre de la conférence virtuelle de la DEF Con, la société Pen Test, spécialisée en cybersécurité, a publié une vidéo sur YouTube montrant l’intérieur d’un Boeing 747. Sur les images capturées par Alex Lomas, un employé de Pen Test, on découvre avec surprise que British Airways se sert encore de disquettes pour mettre à jour son avion.

L'aile d'un avion

Crédits Pixabay

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

Au cours de la vidéo, Alex Lomas attire notre attention sur la présence d’un lecteur de disquette de 3,5 pouces qui nous ramène des années en arrière.

La disquette, un moyen de sauvegarde plus sûr ?

Comme l’explique Alex Lomas, ces disquettes permettent à British Airways de mettre à jour les données de navigation de son Boeing 747-400. « Cette base de données doit être mise à jour tous les 28 jours. Imaginez la corvée pour les ingénieurs qui s’en servaient à l’époque », a-t-il déclaré.

Même si certaines compagnies aériennes ont arrêté d’utiliser des disquettes depuis longtemps, d’autres continuent de s’en servir, comme le souligne le site Aviation Today :

« Un nombre important de compagnies aériennes utilisent encore des disquettes pour le chargement des composants logiciels. »

Certaines personnes estiment que l’utilisation de ces gadgets d’antan pour la sauvegarde est plus sure. « Vous ne pouvez pas pirater quelque chose qui n’a pas d’adresse », a indiqué le lieutenant-colonel Jason Rossi.

Des images inédites enregistrées par Pen Test

Le Boeing 747-400 n’est pas un avion dernier cri. En effet, sa présentation au grand public remonte à 1988. D’après Alex Lomas, il est rare que des compagnies aériennes autorisent des gens à filmer l’intérieur de ses avions.

« Les compagnies aériennes et les constructeurs d’avions ne laissent pas les gens examiner un avion de cette manière, parce qu’ils ne savent pas dans quel état vous allez le laisser », a-t-il expliqué.

Toutefois, British Airways a fait une exception pour Pen Test qui a pu filmer les coins et les recoins du Boieng 747-400 pendant une bonne vingtaine de minutes.

La vidéo est disponible sur la chaîne d’Aerospace Village.