Des dizaines de dauphins se sont échoués sur les côtes bretonnes

La pollution et le changement climatique de ces dernières années ont fortement influencé les animaux. Cette année, plus d’une cinquantaine de dauphins se sont échoués le long des côtes bretonnes. Même les spécialistes n’arrivent pas à expliquer les vraies raisons de ce phénomène.

Cela inquiète la population locale et les défenseurs de l’environnement. Un tel événement ne s’est pas produit sur l’Atlantique depuis 1997.

IA Dauphins

Selon les analyses de l’observatoire Pellagis, un organisme lié au CNRS ainsi qu’à l’université de La Rochelle, huit cents dauphins se sont en tout échoués sur les côtes de l’Atlantique en seulement quatre semaines. Ce niveau d’échouage est trente fois plus élevé que le niveau d’échouage normal. L’heure est donc grave.

Les scientifiques craignent que le reste des dauphins de l’Atlantique ne survive plus longtemps dans ces eaux.

Il est interdit de toucher les dauphins échoués

Jusqu’à ce que l’on sache les raisons de ces échouements, l’association écologiste Bretagne vivante, basée dans le Finistère, prie toute personne trouvant un dauphin échoué sur les côtes de le signaler en mentionnant le lieu de la découverte ainsi que de faire des photos si elle remarque des blessures sur le mammifère.

Les images pourront être transmises plus rapidement à une personne sachant correctement autopsier le mammifère. L’association donne également la directive de ne pas toucher aux carcasses parce qu’il est possible qu’ils soient porteurs d’une maladie contagieuse.

Une menace réelle

Les scientifiques qui se chargent d’étudier les mammifères marins de Bretagne ont encore relevé quelques carcasses de dauphins au cours des derniers jours. Grâce aux matériels de modélisation de l’observatoire, on a pu déterminer que plus de trois mille cinq cents dauphins sont morts en haute mer depuis janvier.

Quatre-vingt mille dauphins vivent sur le plateau continental de Bretagne à Hendaye. Leur taux de mortalité est donc très élevé. La surmortalité menace fortement la viabilité des groupes moyens de dauphins. Les scientifiques craignent donc qu’il ne reste plus de dauphins dans l’Atlantique d’ici cinquante ans.

Selon certains scientifiques, ce sont les derniers ouragans qui ont surtout entraîné la mort de ces nombreux dauphins.

Mots-clés animaux