Des dizaines de milliers d’étudiants d’une université allemande font la queue pour changer leurs mots de passe en raison d’un logiciel malveillant

Un logiciel malveillant a récemment infecté le système informatique d’une université allemande. Et par peur des conséquences, les responsables de l’établissement ont dû procéder à une réinitialisation de tous les mots de passe du personnel ainsi que ceux des étudiants. De nouveaux mots de passe ont ainsi été créés, mais il a fallu faire la queue pour les obtenir.

L’université en question est l’Université Justus Liebig (JLU), située à Giessen en Allemagne. Pour faire face à cette attaque informatique, tous les ordinateurs du campus ont été scannés plusieurs fois, après quoi de nouveaux mots de passe ont été créés pour les comptes mails des utilisateurs.

Crédits Pixabay

Une opération qui semble à première vue anodine. Mais ce sera sans compter sur une particularité de la législation allemande obligeant les responsables à remettre en main propre les nouveaux mots de passe. Sauf que l’établissement compte pas moins de 38 000 personnes, étudiants et personnel administratif compris.

Des nettoyages intégraux de tous les ordinateurs du campus

L’incident qui a conduit à tout ce tracas est survenu au début du mois de décembre. Le premier réflexe du personnel informatique était donc de déconnecter tout appareil lié au réseau informatique universitaire. Tous les ordinateurs du campus ont ensuite subi un scan pour mettre le virus en quarantaine.

Pour cela, les informaticiens ont utilisé plus de 1200 lecteurs flash USB pour nettoyer complètement les machines. Et pour être sûrs que toutes les menaces soient écartées, ils ont revérifié tous les ordinateurs avant qu’ils ne soient reconnectés au réseau de l’établissement, les ordinateurs propres ayant reçu un autocollant vert.

Une queue monstre pour récupérer les nouveaux mots de passe

En même temps, les informaticiens avaient peur que ce logiciel malveillant ait contaminé le serveur de messagerie et ils ont dû réinitialiser le système, ce qui a entraîné le fameux changement de tous les mots de passe.

Le personnel enseignant et les étudiants ont été avisés de se munir d’une carte d’identité pour récupérer leurs nouveaux mots de passe. Par mesure de sécurité, ils n’ont pas pu obtenir leurs mots de passe par le serveur de messagerie. D’autant que les exigences légales imposées par la loi allemande stipulent que ces identifiants d’accès doivent être remis en main propre.

C’est ainsi que des dizaines de milliers de personnes ont dû faire la queue cette semaine pour se procurer le précieux sésame. Une situation un peu incongrue tout compte fait.