Des dizaines de primates sont morts dans ce zoo allemand, la faute aux festivités du nouvel an

La célébration des fêtes de fin d’année et du Nouvel An semble avoir causé l’incendie ayant provoqué la mort d’une trentaine de singes dans un zoo se trouvant au nord-ouest de l’Allemagne.

Selon les services de gestion et de sécurité du zoo de Krefeld, le feu a probablement été provoqué par des lanternes volantes lancées à l’occasion des festivités du Nouvel An. L’incendie s’est, en effet, déclaré dans l’enceinte abritant les primates (gorilles, orang-outan, chimpanzés et ouistitis), et ne laissant que peu de survivants.

Crédits Pixabay

Néanmoins, grâce à l’intervention des pompiers, le feu n’a pas pu atteindre les autres bâtiments du zoo, qui a dû fermer ses portes hier à cause du drame.

Des lanternes volantes faites en papier semblent avoir causé l’incendie

Les enquêtes jusqu’ici menées par la police sur cet “incendie criminel par négligence » permettent de conclure que l’incident aurait été dû par “des lanternes volantes en papier’’, qui flottent dans l’air une fois allumées”.

De plus, toujours dans le cadre de l’enquête, des lanternes de ce genre avec des vœux du Nouvel An ont été retrouvées dans les restes de la partie détruite du zoo. Or, depuis 2009, l’utilisation de ces lanternes à lumière est interdite dans la circonscription.

Les recherches continuent et la police chargée de l’affaire travaille actuellement sur les allégations de quelques personnes déclarant avoir utilisé ces lanternes.

Vers une interdiction des feux d’artifice de tout genre près des zones sensibles ?

Suite à ce drame, une interdiction des feux d’artifice et des lanternes volants a été demandée par l’association allemande de protection des animaux. L’interdiction concerne principalement les lieux se trouvant près des zoos, des fermes et des chenils.

Selon l’association, cet incendie constitue « une terrible preuve des conséquences dramatiques des célébrations incontrôlées sur les animaux ». Ainsi, face à la triste nouvelle, les visiteurs du zoo ont marqué leur compassion par des fleurs, des bougies et des peluches déposées à l’entrée du zoo.

Il faut souligner qu’aujourd’hui, avec les effets néfastes des feux d’artifice, une grande majorité des magasins refusent de les distribuer, cependant, une grande partie de la population attend déjà les spectacles colorés des prochaines festivités.

Mots-clés fauneincendie