Des étudiants ont acquis les droits d’une nouvelle de Stephen King pour 1 dollar

Des étudiants de la Blaenau Gwent Film Academy, au Pays de Galles, vont bientôt faire de leur rêve une réalité. Ils auront le privilège d’adapter au cinéma l’une des nouvelles de Stephen King. Le Maître du thriller a récemment cédé les droits de « Stationary Bike » pour 1 dollar symbolique.

Les étudiants chanceux et leur professeur Kevin Phillips avaient repéré l’œuvre de l’auteur via un site où l’écrivain publie souvent des nouvelles dédiées aux adaptations.

Les cinéastes en devenir se sont rendus sur le site officiel de l’auteur afin de demander les droits sur une de ses nouvelles. Le professeur Phillips a même mentionné une rubrique dénommée « Dollar Baby » où sont répertoriées les œuvres de l’écrivain.

Kevin Phillips et ses étudiants ont reçu le contrat signé par Stephen King en moins de 24h.

Une adaptation cinématographique à but non lucratif

Il faut signaler que le projet d’adaptation de « Stationary bike » est entièrement à but non lucratif. Ce n’est pas la première fois que le Maître de l’horreur cède des droits de ce type et pour ce montant.

Déjà, dans les années 70, des réalisateurs ont vu leur carrière décoller à la suite d’une adaptation d’un roman de Stephen King. C’est le cas notamment de Frank Darabont qui a réalisé « Shawshank Redemption » en 1983.

Pour l’heure, ce sera à Alfie Evans et à Cerys Cliff de démontrer leurs talents. Ces étudiants âgés, respectivement de 16 et de 14 ans, sont en charge du script de « Stationary Bike. » Ils seront ensuite aidés par leur professeur Phillips pour l’adaptation cinématographique. Ce qui est sûr, c’est que la majorité des scènes sera tournée dans une seule pièce.

L’adaptation cinéma de « Stationary Bike »

Les étudiants travaillent donc sans relâche pour être dignes de la confiance de Stephen King. Ce dernier demande même à avoir une copie DVD du film. L’auteur aime bien visionner les adaptations cinématographiques de ses nouvelles.

Avec un peu de chance, les apprentis cinéastes verront leur court-métrage primé lors des festivals. Selon leur professeur, il est essentiel de renforcer leur confiance en soi. Le fait de travailler sur l’adaptation d’un roman de Stephen King peut changer le cours de la carrière d’un cinéaste.