Des filles nues pour sauver la planète

Bon, autant vous le dire tout de suite, moi, le développement durable, toussa toussa, je m’en fous un peu. Attention, hein, ce n’est pas que je n’aime pas la planète, bien au contraire, mais c’est juste qu’avant de venir faire chier les gens qui sont obligés de prendre leur caisse pour aller bosser en Seine-et-Marne (le département le plus mal foutu en matière de transports en commun), on ferait bien de commencer par faire le ménage chez les industries polluantes. Oui, sauf que là, il est question de filles nues et je ne pouvais évidemment pas le laisser passer. La nature, c’est chouette. Sans déconner, il y a plein de trucs vachement bien en dehors du web, de l’informatique et du multimédia. Genre on a… heu… attendez… enfin… ouais, ça y est ! Donc, on a des trucs formidables comme la drogue, l’alcool et le sexe. Bon, je vous aurais bien parlé de la montagne ou de la forêt mais je n’y vais jamais parce qu’il n’y a pas de WiFi là-bas.

[youtube kdz555JBIwY nolink]

Enfin, toujours est-il que le monde tout entier est en train de se mobiliser pour essayer de sauver notre planète. Enfin, la sauver… Disons juste qu’on a pas trop le choix, qu’on est bien obligé d’y faire gaffe parce que sinon on va crever, nous. D’ailleurs, si on suit un peu mon raisonnement, on pourrait presque aller jusqu’à dire que l’écologie est super égoïste en fait.

Bref, dans toute cette mobilisation, on a aussi des… des mannequins. Yep, des vraies filles qui se ont décidé de se bouger les miches et de participer à une formidable campagne dont on peut trouver toutes les modalités sur 350.org. Pour être complètement honnête avec vous, en ce qui me concerne, je me suis juste contenté de la vidéo et je n’ai pas été plus loin mais je suis persuadé que tout ce qu’ils racontent est quand même vachement important.

Seul bémol, en matant cette vidéo, ma température corporelle a du augmenter d’un ou deux degrés et elle a donc provoqué un terrible réchauffement de la planète. Comme quoi, l’écologie, c’est aussi super dangereux, hein…

Via Hebdoblog