Des hackers veulent porter tous les Doom sur la Nintendo Switch

La Nintendo Switch semble intéresser de plus en plus les hackers et certains d’entre eux se sont ainsi donné pour objectif de porter tous les Doom sur la petite console de Big N.

Si vous vous intéressez à toute l’actualité entourant la console, alors vous savez sans doute que cette dernière s’est attiré les faveurs d’ID Software et de Bethesda Softworks. Ces derniers ont en effet porté le dernier Doom sur la Switch l’année dernière, pour le plus grand plaisir des fans de la célèbre franchise vidéoludique.

pokemon-switch-ventes-640x480

Si l’intention est louable, l’initiative est malheureusement incomplète et les précédents volumes de la franchise ne sont ainsi pas disponibles sur la console hybride de Nintendo.

La Nintendo Switch, de plus en plus populaire chez les hackers

Toutefois, certains hackers semblent bien décidés à changer cet état de fait. La team iodoom3 a en effet partagé en fin de semaine dernière sur son compte Twitter une image montrant Doom 3 en train de tourner sur la petite console. Étrange, non ?

Pas tant que ça en réalité. Doom 3 est en effet disponible sur la Shield depuis un moment et cette dernière est équipée d’un processeur équivalent à celui de la Switch. En outre, ID Software a publié en open source le code source de son titre et chacun peut donc le réutiliser pour ses projets.

Or justement, iodoom3 s’est donné pour mission de porter Doom 3 sur le plus de plateformes différentes et il est finalement assez logique de voir les hackers se focaliser sur la Switch compte tenu de la popularité de la console.

Ce n’est que le début !

Ce n’est cependant pas la première fois que des hackers planchent sur un projet de ce type puisqu’un certain kgDoom avait pour sa part réussi à faire tourner le tout premier Doom sur la console en fin d’année dernière et il avait même mis en ligne une vidéo de ses exploits. Le titre était pas mal buggé, mais il avait tout de même le mérite de fonctionner.

Selon toute logique, ces initiatives devraient se faire de plus en plus nombreuses au fil des mois. Il faut en effet rappeler que la Switch a succombé aux assauts d’une bande de hackers, des hackers qui ont exploité une faille propre au Tegra pour installer et lancer un Linux sur la console.