Des hoverboards ont été confisqués durant le CES 2016

Le CES 2016 a réuni des milliers d’exposants venus des quatre coins du monde pour présenter leurs nouveaux produits. Un fabricant chinois a profité de l’occasion pour lever le voile sur un tout nouveau hoverboard mais ses modèles ont été saisis sur son stands par les autorités américaines suite à une plainte déposée par une entreprise californienne.

Les hoverboards font beaucoup parler d’eux en ce moment et pas forcément en bien. Il faut dire aussi que leur batterie a tendance à prendre feu et c’est sans doute ce qui explique pourquoi ces produits sont interdits de séjour sur la plupart des salons.

Saisie hoverboards

Tous les hoverboards ne se ressemblent pas forcément.

Il existe sur le marché de nombreux fabricants spécialisés. La plupart d’entre eux étaient présents à Las Vegas cette semaine et c’est notamment le cas de Changzhou First International Trade.

Ce fabricant a présenté un hoverboard au format assez inédit mais il n’a pas été le premier à avoir cette idée

Il a profité du salon pour présenter un tout nouveau modèle au format assez atypique. Il ne ressemblait effectivement pas aux autres hoverboards du marché et il se présentait ainsi sous la forme d’une longue planche métallique équipée d’une roue centrale.

Mais voilà, le problème, c’est que le fabricant n’est pas le premier à avoir cette idée. Loin de là même car il existe un autre modèle similaire sur le marché, le Onewheel.

Or justement, l’entreprise qui l’a développé a déposé plusieurs brevets pour protéger le design de son appareil mais également son système de stabilisation.

Face à la situation, les autorités américaines ont pris la décision d’intervenir sur place dans le salon et de saisir tous les modèles exposés par le fabricant chinois.

Le Onewheel avait été présenté sur le CES 2014

Ce dernier s’est défendu en disant qu’il avait gardé le secret sur son invention pour ne pas se faire doubler par ses concurrents.

Ce n’est pas forcément un mauvais argument dans le sens où beaucoup d’entreprises procèdent de la sorte pour éviter de se faire voler leurs idées. Le problème, dans ce cas, c’est que l’un des brevets évoqués un peu plus haut a été déposé… en 2014.

Oui, et le meilleur reste à venir car le Onewheel avait d’ailleurs été présenté durant le CES 2014.

Et maintenant ? Changzhou First International Trade risque gros puisque ses produits pourraient être retirés de la vente aux Etats-Unis. Il s’expose aussi à une lourde amende, accompagnée d’indemnités.

Mots-clés ces 2016hoverboard