Des ingénieurs russes fabriquent de la céramique blindée

C’est dans la technologie des céramiques que les ingénieurs de l’Université Polytechnique de Tomsk (UPT) se lancent cette fois. Cela tourne plus exactement autour des céramiques transparentes créées en guise de verres blindés. La production, s’opérant de manière industrielle, sera destinée à un usage militaire et aérospatial.

Toutefois, la prouesse de ces scientifiques russes ne sera pas non seulement avantageuse pour l’armée, mais également pour d’autres secteurs. Cette technologie pourra en effet apporter une innovation sur les verres de lunette, les capteurs, les scintillateurs ou les lasers.

Céramique Russe

Les chercheurs ont été interviewés par le journal russe Rossiyskaya Gazeta au cours d’un entretien durant lequel ils ont apporté quelques précisions sur leur technologie.

Le résultat d’une formule novatrice

« Il s’agit du développement de nouvelles méthodes de frittage des nanopoudres céramiques et de l’obtention des produits finis de la forme et de la taille nécessaire. La densité de la céramique transparente doit être de 100 %, sinon la lumière ne passera pas à travers elle sans absorption. » a affirmé Oleg Khasanov, chef du département des nanomatériaux et des nanotechnologies de l’UPT.

Dans le temps, on a sûrement déjà eu vent de l’utilisation de céramique transparente en tant que blindage. Par ailleurs, ce qui différencie cette découverte de l’UPT serait le recours aux nanopoudres céramiques sèches.

De manière plus claire, ses composants sont purement céramiques, c’est-à-dire ne comprenant aucun plastifiant ni autre substance.

UPT, un parcours fructueux

Centre de légende en Russie, l’Université Polytechnique de Tomsk comprend 2300 spécialistes. Au cours de l’histoire, l’enseigne a su se construire une notoriété internationale à travers ses recherches tant innovantes que révolutionnaires.

Parmi ces découvertes, on peut citer le premier satellite 3D envoyé dans l’espace en 2016 dont les ingénieurs UPT ont été les pionniers.

Encore une fois, via ce principe de céramique anti-balle, l’université démontre sa performance en visant une qualité avérée du produit. Comme son service de presse l’explique : « Il est également important de prendre en considération des modes technologiques optimales de pression, la température de frittage et d’autres facteurs. En tenant compte de tout cela, vous pouvez obtenir des produits de la qualité requise. »

Ce qui est certain, c’est que l’UPT n’n’arrête pas de surprendre en termes de technologies innovantes. Malgré cela, c’est encore les États-Unis et le Japon qui sont en tête dans ce secteur.

Mots-clés insolite