Des leaks en pagaille sur des jeux cultes SNES et N64 inondent Internet

C’est la plus grosse fuite dans une année qui n’en a certainement pas manqué.

Les codes sources et autres archives de développement de plusieurs jeux vidéo historiques de Nintendo ont été révélés au grand jour par des utilisateurs du controversé imageboard 4chan – un brèche qui s’est étendue à travers divers Discord et autres fils Twitter qui révèle ainsi l’arrière du décor sur plusieurs productions cultissimes de l’Histoire vidéoludique de l’ère Super Nintendo et Nintendo 64.

Nintendo

Du jamais vu auparavant

Comment cela a-t-il bien pu arriver ? Nul ne le sait encore. Une fuite à proportion moindre sur d’anciennes bêta de la série Pokémon et d’autres jeux de Nintendo a déjà pris place au début de cette année et il semblerait que ce récent “Gigaleak” soit également lié à la même brèche d’information.

Rien ne prouve l’authenticité de ces documents, mais il ne faut pas crier au fake pour autant : la quantité de documents et d’informations rendus publics est dantesque – on parle de codes sources originaux de jeux connus du grand public allant de la franchise The Legend of Zelda jusqu’au monstre sacré Super Mario 64 difficilement reproductible pour un simple hoax.

On pourrait citer des dizaines de révélations en tout genre qui n’aurait jamais du faire surface : du jeu prototype sur lequel est basé Super Mario World 2: Yoshi’s Island, d’aires de jeu en beta coupées d’Ocarina of Time avec assets en haute définition, d’un projet de remake de Zelda 2 annulé pour le service BS Satellaview jusqu’à la révélation ultime – un modèle 3D de Luigi reconstitué à partir de données trouvées dans le code de Super Mario 64.

Alors que tout une communauté de modders et d’amateurs Nintendo en tout genre se réjouissent de cette fuite monstre, plusieurs voix mettent en garde quant aux dommages que peut provoquer une telle mise à la lumière de documents censés rester secrets et loin des yeux du public – avec la mise en danger d’un tel contenu à l’avenir et de l’éventuelle zèle supplémentaire dont pourrait faire preuve les développeurs pour éviter qu’un tel évènement ne leur arrive également.

Soyons sérieux : ce leak de Nintendo est terrible sur plusieurs niveaux. Ca leur porte préjudice, aux fans également, et ça tourne le sujet de la préservation [du jeu vidéo] en un sujet de sécurité et de renforcement de l’étau de la propriété intellectuelle sans regard quand à sa valeur historique ou éducationnelle à l’Histoire.