Des milliers de FRB détectés près de chez nous

Un puissant réseau de radiotélescopes a détecté des milliers de sursauts radio rapides. Les signaux proviennent apparemment d’une galaxie satellite de la Voie lactée.

Le Grand Nuage de Magellan est une galaxie spirale naine qui orbite autour de la Voie lactée. Cette révolution s’effectue à une distance d’environ 160 000 années-lumière. À terme, dans environ 2,4 milliards d’années, la galaxie satellite sera absorbée par la nôtre. Pour l’heure, sa proximité en fait un excellent sujet d’observation pour en apprendre davantage sur la structure des galaxies et le cycle de vie des étoiles.

La Terre dans l'espace
Crédits Pixabay

Le programme Evolutionary Map of the Universe a pour objectif de recenser les sources de sursauts radio rapides. Il s’appuie sur le réseau de radiotélescopes Australian Square Kilometre Array Pathfinder (ASKAP) dans la région du Midwest, en Australie.

Des chercheurs de l’université de Keele, au Royaume-Uni, ont ainsi pointé les 36 antennes de l’ASKAP vers le Grand Nuage de Magellan. Cela a permis de capter des milliers de sursauts radio rapides. Les résultats de la recherche sont détaillés dans un article récemment publié dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.

A lire aussi : FRB : découverte de nouveaux signaux extraterrestres mystérieux

Découverte de milliers de sources de sursauts radio rapides

La recherche ne consistait pas uniquement à collecter des données sur la structure du Grand Nuage de Magellan. Elle avait aussi pour but d’observer des objets cosmiques individuels qui s’y trouvent. La liste inclut des étoiles, des supernovas, des pépinières stellaires et la nébuleuse de la Tarentule. Rappelons que cette région intéresse particulièrement les chercheurs en raison de sa forte activité cosmique. Cette activité est la plus importante dans le Groupe local de galaxies. Les étoiles s’y forment à un taux inhabituellement élevé.

« Avec autant d’étoiles et de nébuleuses regroupées, la netteté accrue de l’image a joué un rôle déterminant dans la découverte de sources émettrices de signaux radio et de nébuleuses compactes dans le Grand Nuage de Magellan », expliquent les auteurs de la recherche dans leur étude.

Les observations effectuées représentent une amélioration significative par rapport aux précédents relevés de sursauts radio rapides dans la région. Les nouvelles données vont désormais permettre la détection de plus de 50 000 sources de FRB. Par ailleurs, avec les nouvelles observations de l’ASKAP, les chercheurs pourront examiner ces sources pour en apprendre davantage à leur sujet.

A lire aussi : Découverte d’un FRB en provenance d’une exoplanète ?

Expliquer la diffusion des sursauts radio rapides

Les données obtenues sur les galaxies lointaines au-delà du Grand Nuage de Magellan peuvent être utilisées pour effectuer des mesures à grande échelle de l’effet Faraday. L’étude de ce dernier permettra de comprendre de quelle façon les ondes radio se tordent en traversant le milieu intergalactique.

De futurs travaux analyseront l’hydrogène atomique neutre qui peut être cartographié pour comprendre la structure des galaxies. Par ailleurs, la nouvelle étude offre un aperçu du potentiel du réseau de radiotélescopes ASKAP.