Des milliers de personnes tentent d’acheter la Nintendo Switch en Corée du Sud

La pandémie de Covid-19 a eu des conséquences surprenantes dans le monde entier. Au-delà du ralentissement économique et projets interrompus à cause des rassemblements, comme les tournages ou festivals, de nombreux secteurs font face à des pénuries importantes. Le secteur vidéoludique est notamment touché alors que la Nintendo Switch est très compliquée à trouver à un tarif convenable avec des revendeurs qui n’hésitent pas à faire gonfler les prix. Certains passent même par des bots pour acheter de gros stocks quand la machine est de nouveau disponible et les revendre à des tarifs prohibitifs.

Autant dire que lorsque la console est de nouveau disponible, beaucoup se jettent dessus.

C’est notamment le cas en Corée du Sud comme nous le rapporte Kotaku, relayé le site coréen Qoo.

45 machines disponibles pour des milliers de clients

C’est une scène qui n’est pas sans rappeler le fameux lancement de la PlayStation 2 au Virgin des Champs-Élysées avec une poignée de consoles pour des milliers de potentiels acheteurs.

En Corée du Sud, alors que le confinement est appliqué dans tout le pays pour ralentir la pandémie de Covid-19, ce sont de gros rassemblements qui ont eu lieu pour mettre la main sur la Nintendo Switch.

Il faut dire que la firme nippone connaît de grosses pénuries et que trouver la console à un prix raisonnable est devenu très compliqué. Sans oublier que la sortie d’Animal Crossing New Horizons le 20 mars dernier donne envie aux joueurs de sauter sur la Switch.

On découvre à travers les images ci-dessous des milliers de potentiels acheteurs prêts à repartir avec la Nintendo Switch à Suwon, en Corée du Sud. Malheureusement, les stocks étant limités à 45 consoles, les gens ont dû acheter un ticket pour espérer être tirés au sort et acheter la machine. Une scène similaire a également eu lieu dans la ville de Daegu.

Ces rassemblements étonnent puisque la distanciation sociale est préconisée en pleine pandémie. Même si la Corée du Sud a été largement moins touchée que l’Europe, les USA ou la Chine, de tels agglutinements pour une Nintendo Switch ne semblent pas être la meilleure des idées.