Des mineurs auraient fabriqué des produits Amazon dans une usine de nuit

Amazon est connu pour sa gigantesque boutique en ligne, une boutique attirant chaque semaine des millions d’internautes. Mais la firme conçoit également ses propres produits, comme les enceintes connectées Echo et des liseuses Kindle. Des produits aujourd’hui au cœur d’un énorme scandale révélé par The Guardian. Selon le site, le sous-traitant Foxconn aurait utilisé des mineurs pour assembler ces produits, et ce, de nuit.

Ce n’est pas la première fois qu’Amazon fait face à des dérives dénoncées par la presse.

Amazon Echo 2017

Foxconn s’est bien entendu défendu en expliquant avoir rapidement mis fin à cette pratique. Toutefois, en tout, ce sont 1000 jeunes qui étaient concernés par ce travail de nuit.

Amazon, qui n’est – il faut le noter – pas impliqué directement, laisse tout de même une mauvaise image face à cette sous-traitance douteuse en Chine !

Des mineurs fabriqueraient les produits Amazon

C’est le nouveau scandale qui vient ébranler l’image déjà abîmée d’Amazon en termes de gestion des employés. The Guardian a révélé que son sous-traitant Foxconn, qui assemble les produits comme les liseuse Kindle ou les enceintes connectées Echo, a employé des mineurs de nuit.

C’est en Chine que les faits auraient eu lieu, pays dans lequel les jeunes de 16 à 18 ans peuvent travailler – mais de jour, avec des horaires réglementés. À noter que 1000 employés mineurs étaient concernés.

Sauf que dans le cas de l’usine Foxconn, les mineurs travaillaient plus que prévu, et en dehors des horaires de jour. Sans oublier que ces jeunes étaient présents en temps qu’internes et se voyaient menacés d’un renvoi par les enseignants s’ils ne travaillaient pas aux conditions fixées par l’employeur. Autant dire de l’exploitation de mineur pour Foxconn qui affirme ne pas avoir été au courant de cette pratique.

Foxconn se défend donc, évoquant que de telles conditions « ne sont pas acceptables« . Le sous-traitant annonce « avoir pris des mesures immédiates pour éviter que cela n’arrive de nouveau« .

Une telle publicité relance le débat sur la sous-traitance chinoise d’Amazon. Nombreux sont les GAFA à faire assembler des produits tech en Asie contre une main d’oeuvre moins coûteuse. Seulement voilà : pareil choix entraîne dans certains cas des dérives, souvent révélées par la presse !

Mots-clés amazonamazon echo